Grand Seigneur 

Le magazine qui ne se refuse rien
By Technikart

 Technikart Conseil 

Technikart Conseil agence
conseil et événement

 Mademoiselle 

Technikart Mademoiselle
"The Now is Forever issue"

 Magazine Trax 

Le magazine des musiques
électroniques

Quel(le) imposteur(rice) êtes-vous ?

Technikart décembre disponible en kiosqueExclusif ! Christophe Rocancourt balance ses meilleures techniques d'embrouilles dans le prochain numéro du magazine Technikart.

En attendant ses révélations, découvrez quel imposteur vous êtes (tocard conceptuel, baratineur mystique, Rocancourt du pauvre, etc...) en répondant au quizz ci-dessous.

1/ Besoin d'argent ?
A/ Vous faites un roman à clefs sur vos problèmes d'agios à la banque
B/ Vous taxez vos parents pour monter un bar à soupes  à Dubaï
C/ Vous vous faites payer des coups par des plus pauvres, plus cons (et plus moches) que vous
D/ Vous empruntez à la Société Générale pour enregistrer un disque avec Jérome Kerviel

2/ Envie de tirer un coup ?
A/ Vous surjouez les losers de l'amour pour qu'on s'intéresse à vous
B/ Vous vous faites passer pour le fils caché de la voisine de la mère de Jean Piat
C/ Vous simulez l'orgasme plus de deux jours avant l'amour
D/ Vous devenez agent littéraire pour fétichistes alsaciennes de l'UMP.

3/ Accro à la coco ?
A/ Vous vous faites passer pour un militant anti-drogues en tournée sanitaire au Baron
B/ Vous empruntez de l'argent à votre dealer pour acheter de la drogue en promo
C/ Vous lancez la production de Scarface 2 avec des investissements colombiens
D/ Vous devenez curé de stars en leur expliquant qu'il faut prier par le nez

4/ Des amis pour la vie ?
A/ Vous copinez avec des faux intellos qui vous prennent pour un(e) vrai(e) abruti(e)
B/ Vous avez toujours un truc urgent à régler au moment de payer l'addition
C/ Vous saluez à la Sicilienne tous les gens dont vous avez oublié le prénom
D/ Vous dîtes les choses en face parce qu'en réalité vous ne dîtes jamais rien

5/ Un truc à dire ?
A/ Vous avez des malheurs exceptionnels à raconter dans des conversations ordinaires
B/ Vous croyez à vos mensonges mais jamais à ceux qui les croient
C/ Vous avez tout simplement un don pour exprimer ce que les gens veulent entendre
D/ La dernière fois que vous avez dit la vérité, ça vous a paru très chiant

6/ Des projets plein la tête ?
A/ Vous chiantisez les idées des autres pour faire croire que c'est vous qui les avez trouvées
B/ Vous êtes toujours censuré pour des propos que vous n'avez jamais écrits
C/ Un jour, vous publierez un grand livre sur tout ce que vous n'avez jamais fait
D/ Le projet de film sur la vie sexuelle de Sœur Emmanuelle, c'était vous...

7/ Un retard de boulot ?
A/ Vous avez eu la grippe A trois fois cette semaine (mais ce n'est pas une excuse...)
B/ Vous êtes toujours en train de finir ce que vous n'avez surtout pas commencé
C/ Vous respectez toujours les délais mais à quelques années près
D/ Vous êtes en avance d'une génération : ce n'est pas votre problème si l'intendance ne suit pas.

8/ Un rendez-vous important ?
A/ Vous annulez au dernier moment mais avec un texto en Anglais
B/ Vous ne recevez que dans les bars d'Hotel où n'avez pas de quoi payer une chambre
C/ Vous faites semblant de chercher vos mots pour avoir l'air de de dire la vérité
D/ Vous fixez un déjeuner au Fouquet's en arrivant toujours pour le café...

Olivier Malnuit

 


Réponses :

Un maximum de A ?
Vous avez la « Breillatitude » !
Tocard(e) conceptuel(e),  votre grand génie consiste à faire de vos échecs une histoire passionnante. Vraie ou fausse ? Tout le monde s'en fout : l'essentiel est que vous teniez un bon récit vécu. C'est même la mise en scène de vos faiblesses qui vous rend subitement plus crédible. Après des films un peu casse-bonbons, (Romance, Anatomie de l'enfer, etc...), le livre de Catherine Breillat (Abus de faiblesse, Fayard) est passionnant. C'est à se demander qui est le plus imposteur des deux.

Un maximum de B ?
Vous êtes le Rocancourt du pauvre...
Bidonneur sans conviction, vous n'abusez que ceux (celles) qui ont encore pitié de vous. Et pourtant, ce cumul de personnalités (looser et roi du pipeau) est plus troublant qu'une carambouille classique. Votre plus grande capacité à mentir ? Une absence visible de talent. Et un acharnement dans l'échec qui relève du suicide programmé... Après tous ses coups fumants, même Rocancourt n'est plus propriétaire de son nom (pourtant sa seule vraie richesse) qu'il aurait vendu à Catherine Breillat.

Un maximum de C ?
C'est Jésus qui vous a demandé de mentir...
Roi du bobard mystique, vous n'enfumez les gens que pour les rendre plus heureux. Puisque Dieu est amour, votre perception de la vérité n'est pas soumise au jugement des mortels. Vous avez même une telle foi dans vos embrouilles que vous êtes persuadé de leur bien fondé. Après tout, qu'est ce que la vérité ? Sinon une construction intellectuelle de brebis égarées qui se prennent pour Dieu... Jésus l'avait bien dit : « Mangez en tous, car ceci est mon corps. » Alors, pourquoi ne pas leur faire avaler n'importe quoi ?

Un maximum de D ?
L'ange bête exterminateur, c'est vous
Le crypto benêt qui couillonne les semi-puissants est un rôle qui vous va comme un gant : « la plus belle proie, c'est le con qui est plus intelligent que vous, explique Rocancourt. » Et ces derniers temps, les intellos crétins se ramassent à la pelle : son propre attaché de presse au moment où il publiait « Mes vies » chez Michel Lafon, affirme s'être fait barboter avec quelques amis plus de 200 mille euros par l'as de l'embrouille. L'autre attaché de presse d'un éditeur parisien, copain d'enfance du Roc, réclame la même somme en prêts non remboursés.
O.M

Les années 2000 vues par Technikart

couv_tech_ok

Société, médias, culture, sexe, politique, people: la décennie 2000-2010 vue par ceux qui l’ont vécue à fond.


L’histoire secrète de la piscine de Loft Story, les baby-rockers, le greenwashing, eBay, le MP3, les stagiaires de 30 ans, le poker, Sacha Baron Cohen, les comiques conspirationnistes, le PS, Facebook, Twitter, Friendster, MySpace, les tatouages, les couples people, la tecktonik, le retour du rock, les DJs pourris, la barbe, les emos, l’homme à la maison, le branchstream, les «fils de», les bobos, le bio…

Redécouvrez le meilleur et le pire des années 2000, avec également:
Sébastien Tellier, Orelsan, JT Leroy, John Lasseter, Mouloud Achour, Régis Jauffret, Christian Salmon…

Et notre best of culture 2000-2010.

Hors série art contemporain

ta-hsart09Hors série art contemporain

Frédéric Mitterand
"Je ne serai pas le ministre
de l'art comptant pour rien !"

 

«Allô mon lapin, je ne peux pas te parler là, je suis en réunion. Comment ça, ça fait trente ans qu'on ne peut pas se parler ? » 16h10, 3 rue de Valois (75001 Paris), ministère de la Culture et de la Communication. Frédéric Mitterrand jongle avec les téléphones et parle un peu fort, comme tous les gens qui ont fait de la télé. A quelques jours de la cabale sexuelle la plus lamentable depuis Ramsès II, nous sommes tous assis en cercle comme à la dînette : les deux proches conseillers du ministre, son directeur adjoint de cabinet qui ressemble à Ben Kingsley et Calimero, mon cahier rouge et moi-même. L'entretien peut commencer.

Il a été prévu qu'on ne parlerait ni d'éphèbes, ni de Marine Le Pen mais d'art contemporain. Ça tombe plutôt bien. « Ça ne vous ennuie pas que je reste debout pour marcher ? Ça m'aide à réfléchir... » On le disait émotif, assiégé, à bout de nerfs. Trop sensible pour le job, trop artiste - sous-entendu trop gay. Le voilà qui fait les cent pas dans un bureau de sous-préfet, livre des réponses fleuves à des questions qu'on n'a pas toujours le temps de poser, vous parle à cinq mètres en scrutant l'horizon par la fenêtre (pas facile, quand on donne sur le jardin du Palais Royal) et ne permet pas qu'on l'interrompe. Surtout quand il explique. Et il explique bien, même si ça dure longtemps.

On croirait presque son oncle François quand il vous parle de haut, limite maître de conférences dans les colonies. Vous assis, lui debout. Et à travers lui, la volonté du président en mouvement (mais lequel ?). Freddy en plein speech, c'est un peu le retour des forces de l'Esprit mais avec la voix d'Etoiles et toiles. Sa phrase préférée ? « C'est très vague, mais en fait c'est très précis... » Ou encore l'incroyable : « On est dans une configuration qui, a priori, n'incite pas totalement à l'optimisme. »

Mais qu'on ne s'y trompe pas. Derrière le mondain qui pense et qui écrit, il y a un politique déterminé qui peut s'offrir le luxe de ne pas faire de politique. Un redoutable aspirateur de voix qui pourrait détourner les milieux culturels (et beaucoup d'autres) de la gauche pour les trois prochaines décennies. Et ses armes sont redoutables : un budget en hausse digne des années Lang, aucun complexe avec la subventionnite, des idées régaliennes et libérales à la fois. Et un projet d'enseignement de l'art à l'école inspiré du modèle de l'instruction civique, suffisamment réac' et malin pour flatter la mémère anti-soixante-huitarde qui sommeille en chacun de nous. Parfois, entre deux tirades, Frédéric Mitterrand rigole. Mais en fait, il ne rigole pas du tout.


Cet entretien est à découvrir en kiosques dans le numéro spécial Art de Technikart !

Technikart octobre 09

ta136-couv

Sommaire

Préoccupations d'ados mais problème de vieux cons

40 ans toujours flippés !

Selector - Musique - Livres - Cinéma & DVD - Art - Médias -Séries TV - Jeux vidéo - Night. - Le reportage dessiné - Erwann Terrierchez les Témoins de Jéhovah.



Frédéric Beigbeder, Sasha Grey, Jacques Audiard, Larry David, Neil Strauss, Christian Bale et tous les autres sont dans Technikart

EN KIOSQUES NOW !

 

ta134_couvFRÉDÉRIC BEIGBEDER
(A propos de sa garde à vue) «Il ne faut pas dire trop de bien de la prison. C’est une banalité, mais je désapprouve la façon dont l’Etat français est en train de devenir un Etat de flics.»

SASHA GREY
«Vous autres, Européens, êtes plus ouverts vis-à-vis du sexe mais en Amérique, il n’est jamais inutile de rappeler que le sexe est bien donné à tout le monde.»

JACQUES AUDIARD
«“Un prophète” a coûté onze millions d’euros. Dix. Mais c’est un film à part. J’espère qu’il fera bouger les lignes incroyablement rigides du cinéma français: le casting, la possibilité de mettre de l’argent sur des projets sans valeur reconnue, etc.»

LARRY DAVID
«Je me rends bien compte que je ne suis rien en France.»

NEIL STRAUSS
«Nous vivons dans la peur et mes deux livres ne parlent que de ça: “The Game”, de notre peur d’aborder une femme pour toute une génération d’hommes qui a été élevée sans vrais repères psychosexuels; “Emergency”, de notre peur de la mort. Là aussi, il nous manque cruellement de repères pour l’affronter.»

Orelsan veut rencontrer Ségolène Royal

Déprogrammé des Francofolies sous, dit-on, la pression de Ségolène Royal, Orelsan aimerait parler avec l’ex-candidate à la présidentielle. Face to face !

 

orelsan_5335_okOrelsan, comment vas tu essayer d'entrer en contact avec Ségolène Royal ?

À mon avis si je rentre en contact avec elle, ça se fera par le biais de la maison de disques ou, éventuellement, par un média qui voudra utiliser le débat. J'essaierais bien de la contacter sur Facebook mais je ne crois pas que ça marchera.

 

Qu'as-tu envie de lui dire ?

En fait, je n'ai pas grand chose à lui dire, je voudrais juste connaître les raisons de ma déprogrammation. Ils essayent de noyer le poisson avec plein d'excuses bidon. J'aimerais que ce soit clair. Je suis persuadé qu'elle n'a écouté ni l'album ni rien d'autre et que bien évidement elle n'a jamais vu un de mes concerts. Je ne comprends pas comment des gens peuvent faire annuler quelque chose qu'ils n'ont pas vu. Je trouve ça super grave.

Michael Jackson, plus grand geek de tous les temps ?

Passer sa vie à assouvir ses rêves de môme, tous les geeks en ont rêvé. Un seul l’a vraiment fait: Michael Jackson. Plus que le Peter Pan gâté de la geek nation, l’ultime ado éternel, un dieu.

Dans ses fantasmes, pas de grosses cylindrées (filles ou voitures). Michael Jackson a dilapidé sa fortune dans un autre but, autrement moins primate: se payer grandeur nature le monde de ses rêves de bambin. Devenir quinqua en emportant avec lui toutes les lubies de sa chambre de puceau, reproduites version king (of pop) size.
Tout a commencé en 1978. Michael, comme son idole Judy Garland, est projeté en plein pays d’Oz. Dans «The Wiz» de Sydney Lumet, une autre de ses superhéroïnes se matérialise devant lui: Diana Ross. Michael joue à l’épouvantail en manque de cerveau. Ce sera son rôle, celui de l’éternel bambin au grand cœur. Il réalise surtout qu’on est bien mieux sur un écran qu’entre ses frères boulets et son père tyran.

MÉTAMORPHOSÉ EN ZOMBIE
Ayant goûté au fantastique, la réalité ne l’intéresse plus. Il écrit donc le nouveau clip des Jacksons Five, «Can you Feel it», sur le modèle de «Rencontres du Troisième type». Prochaine étape: devenu milliardaire, il s’offre enfin, pour un petit million de dollars, un fantasme sur mesure: se métamorphoser en zombie avec… Vincent Price en guest vocal. C’est «Thriller», quatorze minutes réalisées par John Landis, encore plus cultes aujourd’hui que n’importe quel film de Romero.
Michael passe ensuite à «Moonwalker», un long-métrage avec robots et mafia, puis c’est la vitesse supérieure et la troisième dimension: «Captain Eo» (voir vidéo), mix de «Star Wars» et d’«Alien», produit par George Lucas et réalisé par Francis Ford Coppola. Bien mieux qu’une sortie en salles: le film est projeté dans tous les parcs Disney. Michael devient, à lui tout seul, chaque personnage de ses années teenage, vivant maintenant intégralement son rêve et dans ses rêves.

Contact

Technikart magazine
Passage du Cheval-blanc
2, rue de la Roquette • 75011 Paris 

Tél: 00 (33)  1 43 14 33 44

Fax: 00 (33) 1 43 14 33 40

 

Abonnement : www.objetculte.com

 

La rédaction Technikart

Publicité

Newsletter