fbpx

Maurice : le tour de l’île en 5 points cardinaux

ile Maurice le tour de la plage

L’été à peine fini, une seule certitude : il ne sera pas long à venir le temps où l’on regrettera la canicule. Il n’est donc jamais trop tôt pour se mitonner une escapade tropicale. À Maurice ? Pourquoi pas !

Un « pays parfumé que le soleil caresse », confetti de bonheur lascif perdu au milieu de l’Océan Indien…

Le nord, le plus pittoresque 

Du Cap Malheureux, et son adorable petite église au toit rouge, ainsi nommé par des Français dépités de voir ces perfides Anglais y débarquer en 1810 pour mettre définitivement leurs sales pattes de bouffeurs de gelée sur l’île, en passant par Goodlands, le plus hindou de ses villages, ou Grand Baie, le Saint-Trop’ local, le nord est sans doute la partie le plus riche culturellement de Maurice. L’une des plus paradisiaques aussi, notamment à partir de novembre, lorsque les flamboyants explosent en une symphonie florale rouge-orangée magnifiant le paysage, du vert des plantations de cannes à sucre au bleu turquoise des lagons. La base romantique idéale pour voleter dans le coin en tourtereaux ? L’hôtel de charme Veranda Paul et Virginie. Splendide panorama sur les îles du nord, déco typique mariant chaume, bois et pierres apparentes, spa et restos au top (le premier peinera toutefois à vous faire perdre ce que les seconds risquent de vous faire prendre, tellement la bouffe – ah, ce diable de buffet – y est irrésistible…), et service à la mauricienne d’une gentillesse tout simplement inégalable… En plus de tout cela, l’hôtel organise de nombreuses excursions au top dans le nord de l’île : balade dans un village typique, déjeuner chez l’habitant, ou visite du marché de Goodlands, l’un des plus pittoresques de Maurice…

Veranda Paul et Virginie
Chambre double à partir de 145 euros la nuit

Maurice : le tour de l’île

L’ouest, le plus miam-miamesque

Si nombre de voyageurs zappent Saint-Louis et préfèrent se cantonner à la plage, la capitale vaut pourtant le détour, ne serait-ce que pour s’y délecter de l’incroyable street food mauricienne. L’une des plus réputée au monde, miroir de la richesse culturelle de l’île, au croisement d’influences indiennes, arabes, chinoises et africaines… De marchés en bouibouis, de roti en rougail et de dholl puri en bryani, laissez vous guider par les sympathiques membres de Taste Buddies, la première compagnie de tours culinaires de l’île, créée en 2017.

www.tastebuddies.mu

Le sud-ouest, le plus chamarré

Forêt tropicale, cascades, plantations d’ananas, de café, de thé, et de bananes, réserve naturelle des Gorges de la Rivière Noire, site géologique des « Terres des sept couleurs » … la région montagneuse de Chamarel, située à quelques 400 mètres d’altitude, vous offrira le grand bol d’air pur, et un tantinet plus frais, de votre séjour. Pas de quoi s’enrhumer tout de même. Ou alors d’une gaillarde façon, avec un bon godet de rhum de Chamarel, l’un des meilleurs de l’île. A s’envoyer de préférence après avoir dégusté
quelques langoustes au restaurant Le Chamarel (what else ?), l’un des meilleurs du coin, perché à flanc de montagne et offrant une vue splendide sur le lagon scintillant du Morne Brabant. Après avoir esquissé quelques pas plus ou moins assurés de seggae, fusion de reggae et du sega, rentrez dans vos pénates à La Vieille Cheminée, l’adresse la plus rusticozychic de la région. Une ferme de 80 hectares entourée d’une forêt endémique et possédant 5 chalets mignonnets noyés dans la verdure. Dépaysement total et détente absolue entre farniente au bord de la piscine et balades à cheval…

La Vieille Cheminée
Chalet pour 3 personnes à partir de 97 euros la nuit

ile Maurice le tour des plages

Le sud, le plus Jean Lefebvre

Amoureux du cinéma français en général et de son versant le plus nanardesque en particulier, ne passez pas à l’île Maurice sans effectuer le pèlerinage qu’il se doit au Château de Bel-Ombre. C’est en effet là que fût tourné le monumental, l’inénarrable, le prodigieux « Ils sont fous ces sorciers ». With à l’écran Mr Jean Lefebvre and Mr Henri Guybet. Cette ancienne maison de maitre édifiée au XIXème siècle par un riche entrepreneur indien ayant été superbement rénovée et convertie en restaurant gastronomique, vous pourrez tenter, après quelques digeos, d’y reproduire les acrobaties de Jeannot nageant la brasse collé au plafond et beuglant « Nous sommes tooous ensoorcelééés !!! »

Lire aussi : Bali, est-elle encore hippie-chic ?

L’est, le plus chic

La spectaculaire côte est, avec ses plages sublimes de sable blanc longeant les plus grands lagons de Maurice, est la plus édénique de l’île. Et compte nombre d’hôtels de rêve. Lové dans la baie de Trou d’Eau Douce, le Shangri La’s Le Touessrok compte parmi les fleurons du genre. Son design bohème chic, mixant influences locales et contemporaines, et son architecture privilégiant la sobriété et l’horizontalité, lui permettent de s’intégrer parfaitement au paysage du front de mer. Comble du chic, l’hôtel possède sa propre île privée, l’îlot Mangénie, et son parcours de golf 18 trous conçu par le champion Bernhard Langer.

Shangri La’s Le Touessrok – Trou d’Eau Douce
Chambre double à partir de 350 euros la nuit

Y aller : avec Air France
A/R à partir de 825 euros

Organiser son voyage : avec Tropicalement Vôtre

Spécialiste du voyage sur mesure dans les îles lointaines depuis plus de vingt ans, Tropicalement Vôtre crée des voyages authentiques et sur mesure à travers près de 20 destinations soleil dans l’océan Indien, les Caraïbes, la Polynésie, l’Asie, l’Afrique et le Moyen-Orient. La majeure partie de ses séjours sont conçus sans intermédiaires, lui permettant de proposer des voyages originaux et hors des sentiers battus au meilleur rapport qualité/prix.

Sébastien Bardos