fbpx

L’AMOUR EN LOCKDOWN

l'amour en lockdown

Isolement, injonctions, restrictions en tout genre… Bonne nouvelle : on a tout à gagner de ce moment inédit. Si vous aussi, vous voulez upgrader votre vie sentimentale (en toute légalité) , suivez notre guide…

Les peaux qui s’effleurent, le bruit, l’alcool, la danse et la musique à fond jusqu’à 5 heures du mat’, les regards croisés et appuyés lancés à un parfait inconnu au détour d’une cuisine de 6m2 reconvertie en exaltante contre-soirée… Tout ce qui, finalement, matérialisait notre envie de l’autre, du social et du physique, n’est plus. Certains, pour qui la vie sentimentale et sexuelle a été mise sur pause depuis maintenant près d’un an, s’interrogent. Comme le répète ma pote Mila, déja mise à mal par ses cours de maths en visio devant lesquels elle finit toujours par ronfler la bouche ouverte (on la comprend) : « on est vraiment en train de passer à côté des plus belles années de notre vie ? » Pour être honnête, un peu, oui. Et d’ailleurs, même certains de mes amis trentenaires et quadras, en couple et vivant ensemble, se demandent si, en période de confinement, ils feraient mieux d’être seuls que mal accompagnés. 
Dans un monde où l’apéro se boit désormais à 16 heures, l’heure du goûter, les discussions autour de ce sanctuaire sacré qu’est la sphère intime vont bon train : « Alors meuf, ce mec que tu devais rejoindre ?! » (Suspens à son paroxysme dans la pièce, l’assemblée retient son souffle, les yeux rivés sur l’intéressée.) « Pas mal… mais j’ai eu la flemme. » Ah ? « Oui, j’étais contente qu’on se plaise mutuellement, mais je n’ai pas voulu poursuivre sans être davantage sûre de lui. J’ai envie de quelque chose de plus… deep. On verra. »


QUELQUES HEURES DE TENDRESSE

Et si, derrière ce ras-le-bol généralisé, se cachait en fait toute une réécriture des codes de la rencontre amoureuse ? Réfléchissons : ces confinements, couvre-feu et autres lockdown à répétition sont en train de nous aider (si, si) à nous épanouir. Ne le niez pas : ces derniers temps ont été la parfaite occasion pour se retrouver un peu, pour apprendre, soit à mieux se connaître, soit à mieux connaître « l’autre ». « Il est question d’apprendre à savoir ce qu’on veut et ce qu’on ne veut pas nous apprend la podcasteuse love Pénélope Boeuf (voir notre interview). On s’éloigne tous du formalisme, dans notre façon de nous présenter, pour se recentrer sur le vrai nous. La grande leçon de ces derniers mois ? Qu’on a le droit de se présenter aux autres de manière plus authentique. » 
Car oui, il est venu le temps d’assumer notre intimité dans son entièreté. De passer du speed-dating (privilégier la rapidité et le chiffre) au deep-dating (priorité au fond !). On a appris à se connaître (merci Edouard Philippe pour tous ces beaux moments de lecture et de réflexion saisis au cours du premier confinement). Maintenant, à la veille d’autres moments sous lockdown, on a décidé de mieux connaître l’autre. 
Car, que l’on soit à la recherche de rencontres ou dans un couple longue-durée, on compte agir de manière plus consciente et affirmée. Et, sérieusement, dans ce chaos ambiant, est ce qu’on a vraiment le choix ? 
Comme le dit le philosophe (et ancien de Technikart) Charles Pépin, auteur d’un réjouissant essai sur « la rencontre » (également interviewé plus loin) : « Aujourd’hui, à l’heure du selfie et des filtres, on a l’impression qu’il faut présenter notre meilleur profil pour rencontrer les autres. Or, je pense qu’au contraire, il faut faire tomber le masque et oser assumer une forme de vulnérabilité ! C’est ça qui fait que l’autre va avoir de l’empathie et qu’on va entrer en relation avec lui. » 


PRENDRE CONFIANCE

Comme le résume joliment Lucas Bravo, la star d’Emily in Paris en couverture de ce numéro : « On ne peut pas se tromper quand on dit sa vérité. » À l’ère des réseaux sociaux et du dialogue permanent (mais à distance), le Covid pense-t-il vraiment avoir raison de nos échanges sentimentaux ? C’est très mal connaître les Français, dont la plupart n’hésitent pas une seule seconde à braver les interdits et le froid pour aller rejoindre une crush ! Une amende ? Pas grand chose, à côté d’une nuit, ou même quelques heures, de tendresse… Une chose est sûre, cette crise nous a fait prendre conscience que la vie est courte et fragile. Elle défile vite. Alors que faire ? On en profite ? Comment ? Avec qui ? Où et quand ? Technikart vous offre un début de réponse avec quelques idées pour mieux vivre les mois (et les décennies) à venir… 


Par Adèle Chaumette
Illustration Ni-van


faq-amour

Comment s’en sortir pendant le lockdown ? On a les réponses aux questions les plus posées !

 


Peut-on se confiner avec son ex ?

Très mauvaise idée. Au-delà de remuer inutilement le passé, ce processus court tout simplement à la catastrophe. Prenez Olivier Sarkozy qui, lors du premier confinement, avait convié son ex-femme à rejoindre son domicile, qu’il occupait avec sa compagne de l’époque la styliste Mary-Kate Olsen. Résultat des courses, le divorce du couple a été prononcé sur une conférence zoom en janvier 2021 en présence d’avocats à la mine austère… Pour l’ambiance, on repassera. 


Avons-nous raison de se la jouer Nicolas Bedos ?

D’après un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour France Info, 31 % de la population (près d’un tiers) n’ont pas une seconde l’intention de respecter le couvre-feu. Beaucoup de critères entrent en compte : la géographie, le niveau d’envie, le sens de l’aventure… C’est donc assez dur de vous répondre de manière catégorique. Mais attention, avant toute décision définitive, réfléchissez-y à deux fois. Ce date en vaut-il vraiment la peine ?


Doit-on passer tout notre temps ensemble ?

Surtout pas ! Il s’agit de trouver le bon équilibre qui sauvera votre couple de ces temps tumultueux. Par exemple : vous n’avez surtout pas besoin de passer les trois repas de la journée ensemble ! Après, avoir fait votre petite vie chacun de votre côté aux quatre coins de l’appart, retrouvez-vous en début de soirée pour un apéro des plus mérités avec votre love partner. L’exception qui confirme la règle : Sébastien Tellier et Amandine de la Richardière, LE couple domesticated.


Est-ce vraiment le moment idéal pour rencontrer des gens ?

Oui et non. On a vu les deux amis de longue date Rihanna et ASAP Rocky se mettre en couple en plein COVID, de quoi nous donner espoir! Mais quand d’autres profitent de ces lockdown pour s’adonner sans limites aux sites de rencontres, d’autres décident alors d’accepter leur célibat sans aucune pression sociale et penser (enfin) à leur bien-être. Et ils ont bien raison.


Par
Adèle Chaumette & Maria Sumalla