HORSE FIELD FESTIVAL, LE ROCK AU GRAND GALOP ! : « ON NE S’INTERDIT RIEN ! »

Geoffrey Margain

Directeur de Production et Programmation du Horse Field Festival, Geoffrey Margain nous présente la nouvelle formule du festival qui s’agrandit à l’occasion de son 10ème anniversaire, les 8 et 9 juillet prochains à Curis-au-Mont-d’Or.

Arrêté en raison de la crise sanitaire, le Horse Field Festival reprend cet été. Comment se sent-on après 2 ans de pause ?
Super bien ! On a eu envie, après le covid, de faire un plus gros festival avec une jauge de 3000 personnes au lieu de 1000 qu’on a vraiment hâte de présenter. On est un peu stressés mais confiants.

Ce festival s’inspire de Woodstock. Quels points communs le Horse Field Festival a-t-il avec le festival de 1969 ?
La même idée de la musique ! Woodstock était vraiment autour du rock, avec cette même ambiance de scène en plein air. Tu ne viens pas juste pour un concert.

De grands festivals nationaux comme Les Vieilles Charrues ont commencé comme le Horse Field Festival, en asso à taille humaine. Ambitionnez-vous d’avoir la même envergure ?
On ne s’interdit rien ! On va voir comment se passent les premières éditions mais ça n’est pas ce qu’on a directement en ligne de mire. On veut déjà faire grandir le festival et le structurer.

Y a-t-il des demandes spécifiques de la nouvelle génération ?
Amarande, la présidente de notre association et responsable du pôle bénévole a très à cœur les attentes de la nouvelle génération. À l’avenir, nous envisageons d’avoir des safe places où l’on va pouvoir parler de drogue par exemple, mais aussi d’adopter une communication non genrée.

Le Horse Field Festival est écoresponsable. L’écologie, c’est l’avenir des festivals ?
Je pense que c’est l’avenir tout court. Il ne faudrait même pas que ce soit l’avenir mais le présent. On est dans des champs, donc une fois que les festivaliers sont partis, les chevaux y retournent ! Donc il faut que le site soit propre et pérenne pour les années à venir.






Comment imagines-tu le festival dans 10 ans ?
Dix fois plus grand ! Sérieusement, on espère garder cette même énergie, et que les gens auront le même plaisir à faire le festival, et le même plaisir à venir qu’aujourd’hui… Longue vie au Horse Field !

INFOS & BILLETTERIE => www.horsefieldfestival.com


Par Margot Ruyter

FESTIVAL HORSE FIELD