fbpx

Chic & cool : vive le véganisme en perfecto !

veganisme chic

Le duo de Poétique Paris – 1ère marque française de cuir vegan – court de défilés afterwork en ruptures de stock. Que ce soit son  perfecto ou ses mini-jupes, ses fringues rockécolos et éthiques ont conquis les parisiennes. Rencontre avec deux entrepreneuses qui rendent le véganisme cool.

Vous avez créé la marque à 2. Quels sont vos parcours respectifs ? Comment vous êtes vous rencontrés ?

Pauline : j’ai fait une école de commerce à Lyon et j’ai 10 ans d’expériences commerciales dans différents secteurs, dont dernièrement dans le digital ou nous nous sommes rencontrées avec Cattleya . J’ai eu aussi l’occasion de rejoindre pendant 2 ans une startup en e-commerce. Mais j’ai toujours eu un désir fort d’entreprendre et de créer. J’attendais le bon moment, la bonne idée (celle qui te fera vibrer tous les matins) et de trouver la bonne associée.

Cattleya : J’ai fait une prépa, puis une école de commerce dans laquelle j’ai suivi un Master en marketing et communication avec spécialité industrie du luxe. J’ai fait des stages dans ces domaines là, ensuite j’ai été Account Manager dans le digital (où j’ai rencontré Pauline), et enfin j’ai eu une expérience de conseil en agence pour une marque de mode et de cosmétiques avant de me lancer pleinement dans Poétique.

Comment êtes vous venues au véganisme, considérez-vous votre entreprise comme un acte d’engagement écolo ?

Pauline : Oui clairement nous considérons notre entreprise comme un acte écologique. Nous proposons un choix plus responsable et transparent dans une industrie souvent opaque et malveillante. En effet la plupart des vêtements en cuir que l’on trouve aujourd’hui dans le commerce ont subi un tannage au chrome. Ce dernier est un véritable désastre social et environnemental. Par exemple, au Bangladesh, dans le quartier des tanneries de Dahka, 50 tonnes de produits chimiques sont utilisés chaque jour pour préparer le tannage des peaux. Et les conditions de travail y sont déplorables ! Avec Poétique, on voulait continuer à porter des perfectos sans avoir honte ! Après nous ne sommes pas parfaites et nous nous améliorons… On prend les critiques constructives et on laisse les autres de côté ! On est en accord avec nous mêmes et fières de ce que l’on construit jour après jour.

Vive l’appleskin éco-sourcée !

Vos cuirs sont écologiquement éthiques… mais comment vos vêtements sont-ils produits ?

Cattleya : Nous travaillons avec des matières innovantes, à base de végétal « éco-sourcé » couplé à une résine synthétique, comme notre “cuir” issu du recyclage de déchets céréaliers, ou encore “l’appleskin” à base de déchets de pommes. Une démarche responsable que l’on retrouve sur toute la chaîne de production : du choix de nos doublures 100% issues du recyclage de bouteilles en plastique dans des centres de tri en France, à notre notre conception Française, au sein d’ateliers de couture éthiques et solidaires.  Poétique montre que minimiser son impact sur la planète, les hommes et les animaux peut être esthétique et cool !

Vous êtes hébergés par la Station F, ça fait quoi d’appartenir à la startup nation ?

Pauline : Quand on pense à la station F on pense plus à la frenchtech que à la mode. Avec Poétique nous remettons en question une vieille industrie (ce qui nous a valu pas mal de claques d’ailleurs), Remplacer le cuir par des alternatives innovantes à bases de pommes ou céréales, C’est plutôt osé ! Il nous fallait grandir dans un écosystème qui favorise le côté novateur  ! Et Quoi de mieux que le programme ADNxIFM pour nous accompagner.

Cattleya : Et puis, cela nous tire vers le haut autant que cela nous aide à garder les pieds sur terre. Parce que la startup nation n’est pas fait que de succès stories. C’est encore plus compliqué quand on a l’ambition de changer les choses en profondeur, ce qu’on essaye de faire avec Poétique Paris.

Précision : même si elles sont installées dans l’incubateur de la France de demain (aka la Station F), Pauline et Cattleya, les jeunes fondatrices de Poétique Paris, ont choisi de produire leurs vêtements à Calais, dans un chantier de réinsertion pour femmes. 

véganisme chic
Pauline et Cattleya, en robe et jupe… Poétique

#labandepoétique

Pour le futur qu’envisagez-vous ? Quels sont vos prochains projets ?

Pauline : Le plus grand défi reste de trouver des alternatives toujours plus innovantes et responsables. Notre ambition première et nos enjeux se concentrent sur cette partie. La qualité des matières et le design resteront toujours au coeur de notre action.

Cattleya : On oublie pas non plus qu’on est une marque de mode et digitale native. la communication est clef dans notre business et nous avons besoin de visibilité pour grandir.  Mais notre marque se veut “ouverte” et toutes les femmes qui se reconnaîtront en Poétique sont nos égéries ! On a un d’ailleurs un hashtag sur instagram : #labandepoétique !

Jacques Tiberi