fbpx

Viêt Nam : d’Hanoï la frénétique à Halong la magique

Suite au choc provoqué par Hanoï, trépidante capitale culturelle et culinaire du pays, le nord du Vietnam vous sidérera par ses paysages grandioses, parmi les plus marquants d’Asie.

Après plus de 10 heures de vol, l’arrivée à Hanoï, la capitale du Vietnam, constitue un sacré jeton dans les molaires. Dans le genre cacophonie à l’asiatique et fourmilière humaine (big up, Edith Cresson), la ville se pose là. Et slalomer entre les légions infernales de scooters, à la manière d’un Belmondo toréant les berlines dans Un singe en hiver (ah, le Yang-tsé-Kiang !), sans y perdre une guibole, s’avère un excellent remède contre le jet lag (voir la gueule de bois). Pourtant, sous les enchevêtrements arachnéens de fils électriques à faire pâlir d’effroi le plus aguerri des agents EDF, l’ancienne capitale de l’Indochine française recèle des trésors de charme et d’authenticité. Après vous être perdu dans le fascinant dédale des « 36 rues », jadis consacrée chacune à une corporation, puis avoir flâné le long du lac Hoan Kiem, sanctuaire de légendaires tortues géantes et de bécotages adolescents, et présenté vos hommages au mausolée de l’oncle Ho, votre mission sera, avant de mettre les voiles, d’ingurgiter un maximum de mirifique tambouille viet.

L’eau bleue et translucide.

Pour se faire, outre les innombrables cantines de rue et autres marchands ambulants, où vous engloutirez phô et banm mi de folie, optez pour Madame Yen, une véritable institution, Lantern Lounge, pour une ambiance cosy, loin du brouhaha, et Bún cha Hung Liên, rebaptisé en toute simplicité Bún cha Obama depuis que le sémillant président américain s’y est délecté, un soir de 2016, de la spécialité de porc grillé du lieu …

Frénésie nocturne au détour d’un pont éclairé par de jolis lampions.

Aux antipodes de la frénésie d’Hanoï, la vallée de Mai Chau, située à quelques heures de route vers l’ouest, est le lieu idéal pour découvrir le Vietnam éternel des campagnes. Juché sur votre vélo, vous y pédalerez pépouze à travers les rizières entourées de montagnes, saluant civilement papillons virevoltant, buffles abrutis de soleil et travailleurs à chapeau pointu sarclant les jeunes pousses (y en a qui bossent). Les plus aventureux trekkeront dans la réserve naturelle de Pu Luong à la rencontre des minorités Thaï et Muong peuplant le coin (splendides paysages de rizières en terrasses et nuits en maison sur pilotis au toit de chaume).

Rizières & compagnie
Avec un vélo, on zigzague entre les rues bondées et colorées des villes du Viêt Nam Nord.

Un périple dans le nord du Vietnam ne serait évidemment pas complet sans une excursion dans la mythique baie d’Halong et sa petite sœur terrestre, la région de Ninh Binh, qui comptent parmi les plus fabuleux paysages d’Asie du sud-est. Les milliers de formations karstiques démesurées qui surgissent
de l’eau indigo ou de la surface moirée des rizières créent un monde fantasque et enchanteur. Côté
Halong, privilégiez à tout prix la croisière en jonque traditionnelle au bateau surchargé avec techno à fond. Un choix qui fera toute la différence pour apprécier à sa juste valeur l’incroyable constellation de pains de sucre qui défilera inlassablement sous vos yeux. Et pour échapper autant que possible au tourisme de
masse, et à sa triste cohorte de détritus plastique et de Chinois en sandales, cap sur l’île de Cat Ba, la plus
grande de la baie, encore relativement préservée.

Côté Ninh Binh, c’est en barque, le long des nombreux canaux qui sillonnent le coin, passant parfois sous des tunnels de centaines de mètres qui courent sous la roche, que vous découvrirez ce véritable labyrinthe minéral. Mais aussi en vélo, pour une plus grande liberté de mouvement. À ne surtout pas rater : l’ascension des 450 marches menant au pic Hang Mua, qui offre le panorama le plus dingo qui soit ! Une vue à couper le souffle apte à faire frétiller du Canon le plus blasé des touristes nippons…

Brûlante, l’atmosphère se prête aux lumières et aux découvertes culinaires la nuit tombée.

 

🛫 Y ALLER : Vietnam Airlines
La compagnie nationale vietnamienne propose au départ de Paris jusqu’à 13 vols directs en A350 par semaine à destination de Hanoï et Ho Chi Minh, et en connexion des vols vers toute l’Asie du Sud Est. A/R Paris-Hanoï à partir de 680 euros.
www.vietnamairlines.com
 
🚲 VISITER : SHANTI TRAVEL
Fondée en 2005 en Inde par Alex Le Beuan, Shanti, spécialiste du voyage cousu main, s’appuie sur de nombreuses antennes locales disséminées sur tout le continent. Un maillage qui lui permet de créer avec vous des circuits et des séjours sur mesure, où prime l’authenticité et la dimension humaine, au Sri Lanka, en Inde, au Népal, au Bhoutan, en Indonésie, en Birmanie, au Tibet, en Mongolie, au Laos, au Cambodge, aux Philippines, au Yunnan et au Vietnam.
www.shantitravel.com
 
🏚 SE LOGER :  ABRITEL
Rien de tel que de louer à des particuliers pour vivre son voyage comme un local. Abritel, le leader français du genre, propose à Hanoï, à Ninh Binh ou à Mai Chau des centaines de locations, allant de la chambre chez l’habitant à la maison coloniale grand style. A Halong, Abritel offre une sélection de croisières en jonque traditionnelle triées sur le volet.
 
Vue imprenable sur la nature, à visiter sans tarder et sans dormir.
 
Un moyen de transport comme un autre pour éviter de se fouler la cheville.
 
TEXTE ET PHOTOS SÉBASTIEN BARDOS
Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed Instagram Feed