VIE PALPITANTE : COMMENT GHOSTER AVEC CLASSE

Vous n’en pouvez plus de ses tics de langage, de sa voix, vous vous offusquez de ses bruits de mâchouille (même la bouche fermée) et même ses bonjours vous irritent ? Vous ne pourrez plus revenir en arrière : vous ne le/la supportez plus. Que ce soit dans un cadre pro, amical ou amoureux, nous sommes de plus en plus nombreux à opter pour le ghosting. Lâche ? Sûrement. Efficace ? Fichtrement ! 

« Je suis tombée amoureuse de toi »
Suivi de « Je préfère qu’on arrête de se voir pour éviter de souffrir ». Le prendre par les sentiments, c’est la clef du succès. En plus de vous laisser le ghoster en s’excusant, il se sentira mis en valeur et vous évitera toute culpabilité : sa self-confidence sera boostée pour les trois prochains mois.

« Ton esprit se rapproche plus de celui de… »
Technique adoptée dans un cadre pro, vous balancez ensuite une entreprise bien meilleure. Pour les relations amoureuses, se décline en « Tu mérites bien mieux ». 

« Ne me contacte plus jamais. »
Cette astuce nécessite un certain budget. Il vous faudra envoyer une caisse de vin très chère accompagnée d’un petit mot. Clair. Classe. Sobre. Chic.






« Je suis déçu de toi »
L’inviter au resto et engager une confrontation avec sincérité. Vous risquez de briser votre interlocuteur, mais au moins vous aurez la conscience tranquille et vous aurez fait le taff.

« Adieu à jamais »
Vous êtes une drama queen ? Celle-là est faite pour vous. Il vous suffira d’envoyer une lettre d’explication et d’excuse, longue et lyrique comme il faut. Faites confiance au pouvoir de l’écriture manuscrite ! Et soignez-la.

« J’ai pas le temps »
Un poil foireux mais déjà plus classe que de disparaître sans la moindre explication… Vous avez bien le droit d’être occupé(e), non ? Vous avez vos priorités et sûrement une multitude de gens intéressants à voir avant. Sorry… 


Par Léontine Behaeghel