TEST : ÊTES-VOUS ASSEZ BRILLANT(E) POUR ÊTRE CHIANT(E) ?

C’est important d’être reconnu à sa juste valeur. Vous n’êtes pas snob, vous êtes exigeant(e). Pourquoi ? Parce que vous êtes très brillant(e). Ok. Mais cela justifie votre côté chiant ?

Vous n’êtes plus vraiment certain(e) d’avoir choisi la solitude et vous commencez à vous demander si vous n’êtes pas tout simplement trop insupportable pour être entouré(e) ? Ce test en sera la confirmation finale. C’est pourtant scandaleux, comment votre entourage pourrait consciemment refuser de profiter de votre merveilleux intellect ? Peut-être parce qu’ils ont régulièrement envie de se frapper la tête contre le mur quand vous ouvrez la bouche… Allez , on se détend et on se penche sur la suite, c’est juste un mauvais moment à passer. 

GROSSE TÊTE_ Cette fois-ci, la photo choisie illustre bien notre test. Kanye West, icône brillante et chiante par excellence, est décidément la personnalité de l’année pour Technikart. (Merci – Julie du service juridique.)

1) VOUS NE FAITES RIEN COMME TOUT LE MONDE SEXUELLEMENT
Je ne rentrerai pas dans les détails mais disons que vous avez effrayé votre dernier partenaire quand vous avez commencé à faire du dirty-talk en latin. Vis ad somnum nocte mecum ? 

2) VOUS PARLEZ LENTEMENT. TRÈS LENTEMENT
C’est une prise d’otages à chaque prise de parole. Vous êtes si intelligent et intéressant que vos interlocuteurs sont, selon vous, absolument ravis de vous écouter raconter cette anecdote sur la vie sexuelle de Napoléon, qui vous fera dériver sur votre passion pour la construction des sols à Venise. Trente cinq minutes minimum pour chaque histoire, le temps de tirer sur votre cigarette électronique en regardant le plafond.

3) VOUS CORRIGEZ TOUT LE MONDE, TOUT LE TEMPS 
Si seulement cela s’arrêtait aux fautes de français. Mais non. Vous n’êtes pas qu’unbon élève, vous êtes brillant. Vous êtes ravi d’expliquer à votre entourage comment vous, vous auriez écrit le dernier Nolan. Vous avez d’ailleurs compris le dernier Nolan. Aussi, la semaine dernière en emmenant votre neveu au cinéma voir le dernier Pat’ Patrouille, vous lui avez expliqué en quoi ce film est un parallèle excellent avec À la recherche du temps perdu de Proust. Depuis, votre sœur a bloqué votre numéro. 






4) VOUS AVEZ ARRÊTÉ DE VOUS AMUSER
Rire, c’était possible quand vous étiez enfant. Aujourd’hui l’idée même de montrer aux autres que quelque chose vous amuse vous donne de la fièvre. La semaine dernière, vous étiez invité à un anniversaire, tout se passait bien jusqu’à ce qu’à 1 heure du matin tout le monde se déhanche sur le nouveau single de Abba. Ça va pas la tête ? Vous avez mis vos AirPods et vous avez lancé votre playlist Rachmaninoff en faisant la vaisselle. 

5) VOTRE PSY VOUS DÉTESTE
La psychanalyse ne vous sert finalement qu’à flatter votre ego. Vous partez du principe que votre thérapeute est une arnaque et vous adorez lui expliquer la vie. D’ailleurs vous ne payez plus votre psy, c’est elle qui vous paye pour que vous restiez chez vous. Mais vous avez parfois des faiblesses évidemment. Lors de la dernière session vous avez pleuré en vous souvenant d’un 13/20 que Madame Tellier vous a mis en CM2. Début de votre blessure de trahison. 

6) VOTRE JOUR PRÉFÉRÉ C’EST LE LUNDI
Votre merveilleux cerveau s’ennuie terriblement le samedi et le dimanche. À part faire croire à un groupe de touristes au Musée d’Orsay que vous êtes guide officiel pour flatter encore un peu plus votre immense estime de vous-même, vous ne savez pas quoi faire de tout ce temps libre. Vous, ce que vous aimez, c’est bosser, écrire un mémoire par semaine et souffrir. Votre vision du bonheur ? Un lundi sombre au mois de novembre vers 18 h 30.


Verdict : Vous avez esquissé un sourire devant ce test que vous avez très vite réprimé de peur que quelqu’un vous surprenne. Trop tard. Le verdict est tombé, rien n’excuse votre comportement très, très chiant. Pas votre profil Linkedln, pas votre cerveau de la taille de la Russie. Vous êtes brillamment chiant.


Par 
Alice Révérend
Photo DR