fbpx

PRESSE QUI ROULE… PRESSE QUI DÉBAUCHE ?

carte presse france

Notre dernière cartographie médias n’était que « connivence et diffamation » à en croire un estimé confrère. Pour cette nouvelle décennie, nos cartos ne diffuseront que les bonnes nouvelles. Promis !

 

PARIS MATCH Paris match

LE PLUS CONQUÉRANT 
Quoi de neuf ? La mise à l’écart du dirlo de la rédaction, Olivier Royant, en fin d’année dernière, et son remplacement par Hervé «Pitbull » Gattegno, déjà patron du JDD (tous deux groupe Lagardère). Ce journaliste d’investigation, formé au Point, connaît le terrain : il occupait le poste de rédacteur en chef « enquêtes » chez Vanity Fair. Son premier coup d’éclat ? Récupérer son ancienne collègue, l’enquêtrice glam Sophie Des Déserts, du VF France. Le retour du grand Match ?
3-9 avenue André Malraux, 92300 Levallois-Perret


LIBÉRATIONLibération journal

AIDONS-LES !
Ils n’embauchent pas, et personne ne vient les débaucher. Inquiétant. On envoie la Croix rouge ?
2 rue du Général-Alain-de-Boissieu, 75015 Paris

 

VANITY FAIRvanity fair

LE PLUS TRAGIQUE
C’est la danse de Saint-Guy à la direction de Condé Nast France : le DG Xavier Romatet ayant été remplacé en 2018 par Yves Bougon (qui sortait de 20 ans en terre nippone à la tête de Hearst Asie), son successeur a tenu 17 mois et demi à son poste. C’est Javier Pascual del Olmo, ancien directeur de Condé Nast Spain, qui reprend les rênes. Problème : son français approximatif lui vaut le surnom de « Sergent Garcia » en interne. Bon courage à l’ami Joseph Ghosn, réd-chef depuis janvier 2019, et sa formule conçue pour la ménagère de 52 ans et demi collectionneuse de bootlegs de Patti Smith. Un public de niche ?
3 avenue Hoche, 75008 Paris


GRAZIAGrazia

LE PLUS POPULO-GLAM
Le titre a été racheté par Reworld Media, les rois de la presse low-cost, fin 2019. S’ils n’hésitent pas à sous-traiter la rédaction de leurs titres, exception est faite pour Grazia : ils placent Veronique Philipponnat (le Elle du début des années 2000) à la tête du mag après le départ en masse de l’équipe précédente. Cette as de l’éditing (« Test : Êtes vous une salope ? » dans Elle, c’était elle) embauche à tour de bras : Sandra Basch, ancienne du Elle, est désormais rédactrice en chef adjointe, et Catherine Roig, de Version Femina, est chargée du lifestyle. Sans oublier les pigistes de luxe (Claire Berest, Mathilde Serrell et Pierre Daym), à 150€ le feuillet. On signe quand ?
8 rue François Ory, 92120 Montrouge

 

MARIANNEMarianne

LE PLUS NOUVEAU RICHE
Le milliardaire du charbon tchèque Daniel Kretinsky détient désormais d’importantes parts du Monde et des magazines Elle et Marianne. Il laisse à Natacha Polony, qu’il s’est empressé de mettre à la direction de Marianne, la liberté (et les moyens qui vont avec) de dire ce qu’elle veut. Le magazine s’arme de plumes incisives : l’enquêteur Laurent Valdiguié, Alexandra Saviana (ex-JDD) et Kévin Boucaud-Victoire (ex-Le Média), le nouveau J.-F. Kahn ?!
9 rue Truffaut, 75017, 28 rue Broca 75005 Paris

 

SOPRESSSOPRESS

LE PLUS AMBITIEUX
Franck Annese, boss du groupe (So Foot, Society, So Film, l’Étiquette…) lance le trimestriel So Good « le Society des gens qui vont dans le bon sens », en avril avec Ulule. Hélène Coutard (un temps freelance chez Condé Nast), chez eux depuis 2014, en assurera la rédaction-en-chef. Chez les So, la promotion interne bat son plein : les journalistes Pierre Boisson et Thomas Pitrel, prennent la rédaction en chef de Society. Quant au co-réd-chef historique, Marc Beaugé, il se consacrera à une version US de L’Etiquette…
7 rue Croix Faubin, 75011, Paris

 

LES INROCKSles inrocks

LE PLUS WTF
Matthieu Pigasse, un as de la mobilité professionnelle ? Elisabeth Laborde, son ancienne attachée de presse chez Plon (le « banquier rock » y sortait Le Monde d’après en 2009), a assuré la direction générale de l’hebdo de 2017 à 2019. Aujourd’hui elle rejoint Têtu. Mélanie Mallet, ex-standardiste de Nova, vient d’être nommée directrice déléguée de l’antenne. Quant à la jeune recrue Antoine Daccord, ex-directeur des activités digitales des radios du Groupe M6, est nommé directeur des contenus et du développement des Inrocks.
10 – 12 rue Maurice Grimaud, 75018, Paris

 

TÊTUTêtu

LE PLUS OPEN
Après une période à vide, c’est le reboot en 2018 avec le rachat du titre LGBT+ par le start-upper Albin Serviant. Aux côtés de Romain Burrel, ex-Inrocks nommé réd-chef de Têtu en 2018, c’est Elisabeth Laborde, ex-Inrocks elle aussi, qui devient DG. Elle dirigera Têtu Connect, qui vendra du conseil aux sociétés désireuses de mieux intégrer les personnes LGBT+. Et en attendant ces nouvelles sources de revenus, ils viennent de lever un millions d’euros. Champagne ?
8 rue le Regrattier, 75004 Paris


Par Violaine Epitalon & Albane Chauvac Liao