TEST : ÊTES-VOUS UN(E) PRO-BO ?

pro bo bo Gildas Loaec

Incroyable, mais vrai : il existe des bobos dont les parents ne sont pas propriétaires dans l’Ouest parisien. Vous voulez savoir si vous faites partie de cette minorité plus prolo que bourge ? Passez le test. 

Note de la rédaction_ 
Ici, le co-fondateur de la marque préférée des fashionistas de passage en France, Gildas Loaëc de Kitsuné. Né dans un village breton, il est aujourd’hui le king of Paris.

Vous faites partie de cette minorité de Bobos (Bourgeois-Bohèmes, merci David Brooks) venue non pas d’une famille de bourges mais de prolos. Votre appartenance à ce groupe relève donc d’une mobilité de classe plutôt qu’un déclassement voulu. Et vous réussissez à échapper à la vie qui vous attendait sûrement : celle où ça trime au boulot pour le même salaire, peu ou prou, en fin de carrière qu’en tout début. Mais comment se manifeste cette (petite, mais significative) ascension sociale ?

1) VOUS FUYEZ UNE VIE ANXIOGÈNE
Vous avez trouvé votre idéal de vie : le retour aux sources, la vie authentique, la campagne et le panier en osier. La gentrification des vestes bleues et espadrilles est une manière d’élever sa famille en dehors de la pollution et du mètre carré inabordable. Surtout, vous vous distinguez par votre style de vie et votre intérieur chiné Louis la Brocante X Roche Bobois. Ça mérite bien un post Instagram et un weekend dans le Morbihan. 

2) VOUS VOULEZ ALLER MIEUX
Vous aimez les rapports sociaux et les rassemblements festifs. Un petit pastis au bistro du coin et une partie de pétanque vous suffisent à surmonter vos angoisses après une bonne séance chez votre psy.

3) VOUS ADOPTEZ UN STYLE DE LUXE PASSE-PARTOUT
Vous portez l’iconic tee-shirt blanc Comme des Garçons au petit coeur rouge brodé. Le minimalisme est une manière pour vous de ne rien laisser au hasard. Soucieux des dernières tendances, un petit baggy Levis et des birks complètent le look. Vous êtes fin prêts pour une balade aux Buttes Chaumont avec votre berger australien.

4) VOUS ÊTES ÉCO-RESPONSABLE
Un Paris sous Fiat 500 électrique ou comment rider de manière écolo en petite citadine ! Un air de dodoche, le toit ouvrant et les cheveux au vent. Parfait pour fumer sa petite vogue et klaxonner les « trottrider ». 






5) VOUS ÊTES BRANCHÉ VIN BIO (WHAT ELSE)
C’est sûr et certain, vous fumez un joint de temps en temps et vous dégustez une petite tomate-mozza-bio-basilic de votre potager. Vous ouvrez une bonne bouteille de vin sans sulfite avec des grillons et le dernier album de Patti Smith en musique de fond. 

6) VOUS ÊTES MANUEL
Entre des performances artistiques sur l’impact de la mondialisation et des ateliers self-made, vous apprenez à faire votre propre bière IPA ou à sculpter des chaises (ça peut toujours servir). Un bon moyen de vous saouler à moindre frais et d’étaler votre culture avec des Zadistes en colère. 

7) VOUS NE VOULEZ PLUS ÊTRE UN ROBOT
Vous êtes progressiste et vous souhaitez vous connecter à la nature, au corps et aux énergies. Rien de mieux que de se mater Échappées Belles, d’écouter un podcast sur le développement personnel et d’un lire le dernier Pierre Rabhi sur la décroissance. Vive le télétravail et la reconversion professionnelle !

Verdict : Vous avez plus de trois réponses positives ? Bravo, vous venez de loin et vous êtes  aujourd’hui un pilier du Progrès (Paris 3e).


Par 
Mathis Raymond