LA RÉVOLUTION CBD !

cbd

J’ai découvert le CBD dans le calme et la volupté. Le luxe aussi, d’une certaine manière, au vu du pouvoir immense qu’il a immédiatement eu sur moi. Un soir, un garçon me propose de me masser. Nous n’avions partagé que quelques soirées jusque-là, sans jamais vraiment tenter d’apprendre à connaître l’autre. Surprise par cette proposition de pure générosité, j’accepte, me sépare de mes vêtements et m’allonge sur le ventre. Ses mains huilées s’étalent sur mon dos, ma nuque, mes bras, et détendent mes muscles avec une efficacité irréprochable. Trois ou quatre allers-retours sur mon corps et je crois défaillir : la texture me semble particulière, différente, apaisante. Légère senteur de lavande au milieu d’un mélange enivrant. Douce sans être trop grasse. Parfaite, je crois. Je voudrais déjà m’endormir. En sombrant, je bafouille à demi-mot : « C’est quoi… ? », « Quoi donc ? », « Le machin avec lequel tu me masses » je réponds. « Ah oui ! C’est de l’huile de massage au CBD ». J’entends à peine, je dors déjà, et, éternelle insomniaque, je passe une nuit de sommeil profond. Jambes légères, muscles détendus, décontraction totale. Je me dis : je suis sauvée. Et je me rends compte peu après que ma petite sœur Céleste avec.

Ayant toujours été semi-hystéro, observer l’effet du produit sur Céleste serait le meilleur test qui puisse être. Surex, je me précipite sur le site de Saveurs CBD (https://www.saveurs-cbd.fr , de rien pour le plan !) et je passe commande. Made in France, circuit court et réseau de chanvriers nationaux partenaires : rassurant, écolo, éthique… Ça me parle. Crème pour le corps, infusions et tisanes, différentes huiles et fleurs tout de même, pures et naturelles, mon panier gonfle et je m’emballe.

Céleste déblatère toujours à toute vitesse, bégaye, bute sur les mots. Elle se ronge les ongles et se jette sur le sol en convulsion dès qu’elle a une interro. Chaque détail de sa vie la met dans un état de panique assez innommable et irrécupérable. Cet anti-anxiolytique se décline en huile – à glisser sous la langue, cette fois –, quelques gouttes toutes les 7h environ, quotidiennement, pour soulager toutes sortes de maux. Le lendemain, je vois Céleste s’emporter, au bord de la crise de nerfs, elle s’enflamme dans des explications sur la haine qu’elle porte à sa voisine qui copule toute la nuit, extrêmement bruyamment, l’empêchant ainsi trop souvent de dormir. Je dégaine alors la pipette, lui ordonne d’ouvrir la bouche, et en fait tomber quatre ou cinq à l’intérieur. Début d’apaisement. Relaxée dix minutes plus tard, elle me réclame le flacon d’huile. Prise de conscience : nous y sommes ; c’est une révolution. Nous n’avons plus qu’à l’embrasser et y succomber. Se rendre tous sur Saveurs CBD, dévaliser, faire le stock. Au beau milieu de toutes ces huiles miracles, il me semble qu’on s’approche doucement du Nirvana de la détente. Alors, vous vous y mettez aussi ?






 

Par Léontine Behaeghel