fbpx

JEAN-MICHEL JARRE, PIONNIER ÉLECTRO

Jean michel Jarre technikart

« HALLO SPACEBOY » (1995) DAVID BOWIE & THE PET SHOP BOYS


C’est un morceau pop au sens noble et futuriste. Il est aussi à la fois happy et dark. Donc il correspond bien à cette période du confinement qui a apporté à la fois sa dose de drames, et cette espèce de jubilation du temps imposé.
Ce morceau résume bien cette histoire de voyage intérieur face à l’impossibilité soudaine du tourisme de masse. Le confinement a suscité le rêve du voyage impossible car on ne pouvait pas bouger. Il nous a forcément incité à développer notre appétence pour les voyages et excursions immobiles et intérieurs, avec la musique en particulier. Nous n’avons pas besoin d’Elon Musk et de Space X pour aller sur la lune. Il suffit d’écouter Bowie !
Aujourd’hui, on se relève du confinement un peu KO, un peu comme si on avait été plâtrés émotionnellement et psychologiquement pendant deux mois. Il faut maintenant faire de la rééducation et je pense que la musique, en termes de résilience, est une priorité. C’est amusant et paradoxal de voir que les deux choses qu’on a fait pendant ces deux mois confinés sont sortir pour se nourrir et écouter de la musique, regarder des films et lire des bouquins. Si on avait besoin de se convaincre, la culture est un bien de première nécessité.

Actu : Son concert virtuel du 21 juin, un « concert movie » à venir avec Vice.
https://www.instagram.com/jeanmicheljarre/

CLIQUEZ ICI POUR ÉCOUTER NOTRE PLAYLIST DEEZER : QUAND LA POP SE DÉCONFINE…