MONA SOYOC, LÉGENDE COLD-WAVE : « KAS PRODUCT REVIENT À LA CHARGE ! »

mona soyoc

Regard perçant et veste en cuir noire, Mona Soyoc, la femme la plus fantasque du rock français, revient sur ses souvenirs avec KaS Product et nous livre ses prochains projets…

Quand est-ce que vous avez décidé de vous y remettre ?
Mona Soyoc : C’est surtout en 2012 qu’on s’est remis en scène, parce qu’on a décidé de réaccorder nos violons, on s’est dit qu’on allait leur en remettre une couche. On n’a pas fini, parce que même si Spatsz n’est plus là ,il me souffle de continuer. On a encore plus d’un tour dans notre sac.

« So young but so cold », ça résume votre jeunesse ?
Oui, si jeune et si froid signifie qu’on regarde le monde dans toute sa froideur et dans toute son aliénation avec discernement à un âge si jeune.

Vos inspirations actuelles ?
Mes inspirations actuelles sont divines – dit-elle paumes vers le ciel –, je me sens assez illuminée (rires). Elles sont assez diverses, je dirais qu’elles sont intérieures et perpétuellement en développement. C’est un mélange de tripes et de dimensions psychés ou cellulaires, voire microcosmiques et éternelles.






Elle était comment la scène des années 1980 ?
La scène des années 1980 ? Vachement différente ! Déjà, il y avait une prise d’assaut des médias, il y avait tellement de radios libres, les mecs installaient des radios partout ! Ils interviewaient qui ils voulaient, on faisait des blagues à qui on voulait. On était irrévérencieux, encore moins politiquement correct. Mais on compte bien retourner la situation, on va faire revenir les années 1980, c’est pas fini, malgré ce que l’on veut vous faire croire ! Il faut savoir que j’ai grandi avec George Orwell; j’ai vu Animal Farm à l’âge de 7 ans. C’est le genre d’influence qui m’a remise droit dans mes bottes. Donc j’ai déboulé lucide dans ces années là. Ensuite, je rappelle que l’un des premiers morceaux de KaS Product s’appelle « Mind »: Le mind control, le lavage de cerveau est tellement omnipresent. « Fuck you big Brother ! ».

Des projets pour l’avenir ?
J’en ai plein ! Justement c’est ce qui me fait penser que je vais vivre éternellement : j’ai trop de projets. Pour commencer, un jardin potager. Ensuite, m’occuper des petits enfants (rires)… Par contre en matière de projets musicaux, il y a Mellano-Soyoc, avec Olivier Mellano ; un duo hypnotique qui me tient vraiment à cœur, qui est sorti des profondeurs de nos psychés. On pourrait appeler ça du punk chamanique ou de la transe gothique. C’est universel et ça fait pleurer les hommes. Et puis, KaS Product a de nouveau une actualité discographique avec Tribute, compilation CD media-book incluant des titres inédits et enrichie de photos rares et textes de personnalités de la presse musicale, qui ont accompagné notre carrière (sortie cet automne, ndlr). De plus, des concerts sont prévus car j’ai reconfiguré le groupe – parce que je ne peux pas remplacer Spatsz donc je ne mets personne au clavier. Ça va envoyer du lourd !


Par Ines Perea