FEU! CHATTERTON, GROUPE ÉRUDIT : « UN MOMENT DE JOIE »

feu! chatterton

En pleine tournée, le groupe parisien Feu! Chatterton investit la scène du Bon Marché Rive Gauche le 17 mai. Confidences.

À l’occasion des 30 ans des Vieilles Charrues et des 170 ans du Bon Marché Rive Gauche, le grand magasin organise une série de concerts gratuits au travers d’un warm-up inédit – l’exposition « Un Air d’Été, invité d’honneur Les Vieilles Charrues » est à retrouver en magasin, jusqu’au 19 juin. 

Vous jouez au Bon Marché Rive Gauche le 17 mai. Que vous inspire ce lieu unique ?
Arthur (chanteur du groupe) : L’architecture ! Avec ces escalators qui se croisent et la scénographie créée pour l’événement, ça promet d’être un très beau concert. On a également créé une installation à notre image dans une des vitrines.

Les concerts du futur auront lieu dans des endroits inattendus ? 
Dans un futur idéal, où l’on se passerait des contraintes techniques, on jouerait dans des paysages incroyables, à la plage ou à la montagne, ce serait le rêve ! Pour l’instant, c’est difficile de s’en passer. J’ai tendance à préférer les salles traditionnelles pour l’énergie et les ondes qu’elles propagent, ce chaudron où on se retrouve tous ensemble, bien serrés, avec l’ambiance, et la puissance sonore faite pour ça. 

Quel est votre rapport au live ?
On entretient un rapport sacré avec la scène, c’est l’occasion pour le groupe de partager ensemble un moment d’intensité unique. On cherche une osmose avec le public, que l’on a déjà trouvée entre nous. Le plus excitant, ça reste d’écrire des chansons, trouver la petite étincelle qui fait naître la musique. Pour la faire vivre et la partager en live.  

Qu’essayez-vous d’apporter à votre public en concert ?
Nous tentons d’offrir un moment de joie, surtout en ces temps sombres où les uns se dressent contre les autres. On veut rassembler dans une salle, le temps d’un concert, un public aussi nombreux que différent, et partager la même énergie.

Un bon live, selon vous, c’est quoi ?
L’honnêteté. Ce n’est pas si simple de se mettre à nu et d’être présent dans ce que l’on raconte. Avec le trac, les regards, ce qui nous traverse, on peut vite se trouver submergé par l’angoisse et la frustration. Un concert, c’est une rencontre et, comme dans la vie, on s’attend parfois à ce que la rencontre se passe bien, et il arrive que, finalement, on ne se trouve pas. Un live, c’est une rencontre honnête, pour délivrer ce qu’on veut avec authenticité.  






Quel spectateur de concerts êtes-vous ?
Ça dépend du concert que je vais voir. En tant que spectateur, mon voyage est plutôt intérieur. Sur scène, je danse et je m’abandonne, mais quand je regarde un concert, j’ai plutôt tendance à être dans une posture de concentration. Après, ça dépend de ce que je vais voir, un bon concert de rap, je peux complètement partir et je ne suis que sueur et danse. 

Une dernière question : le must-have de tout bon festivalier ?
Des bonnes pompes, genre Dr. Martens, ou des sneakers !

www.feuchatterton.fr

Feu! Chatterton en concert le 17 mai au Bon Marché Rive Gauche

Découvrez l’exposition « Un Air d’Été, invité d’honneur Les Vieilles Charrues » en magasin et sur le site internet, jusqu’au 19 juin


Entretien Théo Lilin
Photo Antoine Henault