fbpx

FADILY CAMARA « MA COIFFEUSE ? UNE PSY ! »

FADILY CAMARA Real par Soul Sisters

Le salon de coiffure plus fort que les talk-shows du samedi soir ? Avec l’émission Real par Soul Sisters sur Vice TV, la pétillante humoriste Fadily Camara et ses sœurs transforment Chez Djey en plateau punchy.

Ce talk-show – dont le décor n’est autre que Chez Djey, le célèbre salon de coiffure (Rafet Ndiort, 5 rue Léon Jouhaux, Paris Xème) – est inspiré de la web-série Soul Sisters, créée en 2017. Les discussions de salon ont changé depuis ?
Fadily Camara : Absolument ! Et grâce à la longueur du programme – sur YouTube, c’était cinq minutes à peine; sur Vice, on a 20 à 30 minutes – on a le temps de développer nos idées. Alors on développe, on développe, on mange des cookies… et on re-développe encore !

L’équipe de chroniqueuses est la même qu’à l’époque des Soul Sisters. Vous n’étiez pas tentée de faire appel à des chroniqueurs de télé ?
Surtout pas ! Il y a toutes mes sistas. La première est d’ailleurs un homme, Margi. C’est notre atout charme, la mascotte de la team. Puis il y a évidemment Issima, Naomi, Lydie, Djey, et notre chère Anne-Isabelle. C’était important pour nous de mettre en avant des femmes de couleur, car ce n’est pas quelque chose qu’on a – encore – l’habitude de voir à la télé. Ça nous permet de raconter, donner nos avis et aussi de montrer aux gens qu’on est là ! Peu importe qui vous êtes ou d’où vous venez, tout le monde peut se reconnaître dans le programme.

Tu as 27 ans, tu es née et as grandi à Paris. Ne trouves-tu pas que cette représentation s’améliore ?
En étant plus jeune, j’avais du mal à m’identifier, en France, à des femmes qui me ressemblaient. Aujourd’hui, les choses changent, le chemin est encore long mais des jeunes filles vont pouvoir regarder l’émission et se dire « ok, moi aussi. » Bon, je dis pas qu’on est des modèles à suivre non plus, faut pas abuser !

Dans le premier épisode, on vous voit parler – avec Issima, Anne-Isabelle, ou Djey la propriétaire du salon – de l’impact qu’a notre époque sur la libération de la parole. Le salon de coiffure est-il un précurseur de cette libération ?
Ah mais carrément ! Ça, Djey le dit très bien, elle ne tient pas un salon de coiffure c’est vraiment un cabinet psychologique. C’est selon moi comme les PMU ; on y refait l’actualité, on se raconte nos journées… C’est un endroit où tu viens et où il est normal de raconter sa vie.

FADILY CAMARA Real par Soul Sisters
HAIRSPRAY_
Fadily entre le shampoing et la coupe…


Tu pourrais l’expliquer ?
Franchement, c’est chelou c’est vrai, notre langue se délie très très vite… Mais je me dis que c’est un lieu de détente, on se sent en sécurité entre des mains bienveillantes. Quand t’es à l’aise comme ça, t’as juste envie de décharger ce que t’as en toi. C’est une pyjama party 24/7 en fait !

En ayant regardé et participé à Barber Show et Soul Sisters, tu penses qu’on parle des mêmes sujets dans les salons de coiffure masculins et féminins ?
C’est juste qu’on ne va pas en parler de la même façon. Quand on discute de l’égalité salariale par exemple c’est clair qu’on ne sera pas du tout d’accord, mais les débats après tout, c’est ça qu’on aime !

Quel est ton coiffeur afro préféré à Paris ?
C’est bien évidemment chez Djey ! C’est juste à côté de chez moi et elle sait exactement ce qu’il me faut. Un shampoing, un masque et une coiffure en couronne. En 30 minutes c’est calé, mais comme je te dis son salon est magique, t’as envie d’y rester pendant des heures…


« SI JE DEVAIS ME FAIRE KIFFER, RECEVOIR CHRISTIANE TAUBIRA OU LEILA BEHKTI CE SERAIT PLUTÔT CHANMÉ »


Dans Soul Sisters et Barber Show, vous aviez reçu des special guests comme Jamel Debbouze, Vincent Cassel, ou Farida Khelfa. Y’aura-t-il de nouveaux invités ?
On n’est jamais prévenus à l’avance pour rester spontanés, mais j’espère qu’il y en aura ! Si je devais me faire kiffer (sans dire Beyoncé non plus, on va se calmer), recevoir Christiane Taubira ou Leila Behkti ce serait plutôt chanmé…

Tu t’es fait connaître il y a quelques années sur les planches du Paname Art Café avant d’être repérée par le Jamel Comedy Club. Tu y retournes encore aujourd’hui ?
En ce moment, je suis plus chez Madame Sarfati à Châtelet ouvert par mon ami Fary. J’y vais régulièrement pour répéter mon nouveau spectacle que je suis encore en train d’écrire !

Tu as dit lors d’une interview pour Clique que tu écrivais tes sketchs à partir de discussions et de moments de vie. Tes débats avec les Soul Sisters t’en inspirent certains ?
Ah mais grave, y’a des punchlines qui fusent et qui me donnent envie d’en faire une vanne. On parle de tellement de choses, ça m’ouvre l’esprit…

Selon l’Ifop 1 couple sur 10 a pris ses distances après le confinement. Tu as justement lancé pendant cette période une mini série-réalité intitulée « L’Appart du couple brisé » avec ton mec Hakim Jemili. C’est quoi le verdict deux mois après ?
Le verdict c’est qu’on est contents d’être en liberté et de pouvoir respirer ! On aurait pu s’entretuer. En tout cas, ne vous inquiétez pas, personne n’a tué personne, tout le monde est en vie, et tout va très bien !

Real par Soul Sisters, à visionner tous les jeudis à 22h jusqu’au 10 septembre sur Vice TV. Disponible sur MyCanal en replay.


Par Carla Thorel
Photo : Hugues Lawson Body