fbpx

LES 10 ALBUMS À SAUVER DE 2020

Top 10 musique 2002

Privée de concerts cette année, la rédaction de Technikart s’est réfugiée dans les disques suivants.

 

the strokes

1 THE NEW ABNORMAL – THE STROKES

Pas de perdreaux de l’année : on retrouve à la première place une vieille marotte de ce journal. Ce n’est pas uniquement par gâtisme que nous mettons les Strokes en haut du podium. De ces longs mois où la plupart des artistes se sont produits en pyjama depuis chez eux, la pop n’est pas sortie grandie – aucune nouvelle tendance n’est apparue, aucun génie ne s’est révélé. Restent les valeurs sûres. Avec cet album mis en ligne en plein confinement, les Strokes ont rappelé aux manants qui sont les derniers rois du rock. Bien que quadra, divorcé, fatigué, Julian Casablancas n’a sans doute jamais aussi bien chanté. Il enchaîne ici les morceaux du tonnerre. Déjà vingt ans qu’aucune relève n’est au niveau…
(Cult/RCA)

 

CONCRETE AND GLASS NICOLAS GODIN

2 CONCRETE AND GLASS – NICOLAS GODIN

Il fut avec Air une star écoulant des millions de disques, il est désormais un esthète ne touchant plus qu’une poignée d’irréductibles Gaulois (dont nous sommes). Le Debussy pop ? 
(Because)

 

BEAUSEIGNE ZED YUN PAVAROTTI

3 BEAUSEIGNE – ZED YUN PAVAROTTI

Enfin un gamin ! Il a du spleenet du charisme, un côté The Streets des débuts et la même nonchalance que le Liam Gallagher grande époque. Mieux vaut écouter ça que Booba.
(Artside)

 

morrissey

4 I AM NOT A DOG ON A CHAIN – MORRISSEY

Le crooner le plus réactionnaire d’Albion est ici au top de sa forme (« What Kind of People Live in These Houses ? »). Aussi mélodique que caustique : du nanan pour les grincheux.
(BMG)

 

yelle

5 L’ERE DU VERSEAU – YELLE

Cela fait quinze ans que la Bretonne trace sa route dans son coin. À la fois pop
et d’avant-garde, une anomalie au pays de l’accordéon neuneu grand public (Vianney, etc.).
(Recreation Center)

 

BON VOYAGE ORGANISATION

6 LA COURSE – BON VOYAGE ORGANISATION

De loin le meilleur album (presque entièrement) instrumental sorti en 2020. Entre jazz et ambient, planant mais jamais chiant, peut s’écouter en boucle jusqu’à l’atterrissage.
(L’invitation Musicale)

 

ichon pour de vrai

7 POUR DE VRAI – ICHON

Il serait facile de dire qu’il est un Frank Ocean français, le André 3000 de Montreuil. Plutôt un artiste post French Touch, sous influence soul. Un cousin pour Kiddy Smile ?
(Savoir Faire)

 

slow rush

8 THE SLOW RUSH – TAME IMPALA

Il est désormais de bon ton de se foutre de la gueule de Kevin Parker. Quand on voit ce qu’on a chez nous (Biolay et compagnie), on est mal placés pour donner des leçons…
(Caroline)

 

position ariana grande

9 POSITIONS – ARIANA GRANDE

Dans le mainstream RnB yankee, elle reste au-dessus du lot. Le jour où elle arrêtera de minauder, son incroyable voix devrait lui permettre de graver des grands disques.
(Republic)

 

JESS WILLIAMSON

10 SORCERESS – JESS WILLIAMSON

Sans doute moins génial que le splendide Weyes Blood paru l’an dernier. Quand même hautement recommandable dans le genre folk-rock hanté. Du Flannery O’Connor en musique.
(Mexican Summer)

– 1 POUBELLOSCOPE : AIMÉE – JULIEN DORÉ

Il joue à l’écolo mais ne répond pas à cette question : dans quelle poubelle doit-on mettre son album ?
(Columbia)


Par Louis-Henri De La Rochefoucauld