LE HOODIE « START-UP NATION »

macron start up nation

Le 14 mars dernier, Manu s’est affiché en hoodie noir siglé CPA 10. Un hoodie militaire qui cache une ode à la start-up nation ? Explications.

Dimanche 13 mars 2022. Immortalisé en pleine réunion de crise sur le sujet Ukraine-Russie à l’Élysée par la photographe officielle du Président, Soazig de La Moissonnière, Emmanuel Macron apparaît cerné, fatigué, avec une barbe de trois jours. La faute à l’heure de cette séance d’urgence, réalisée en toute fin de soirée, laisse entendre son staff. Le tout en jean et hoodie noir. Les clichés, publiés sur le compte Insta de la photographe, suscitent moqueries. « Il se prend pour Zelensky » ironise la toile. En effet, le Président ukrainien, adepte de la prise de parole face cam’ sur son compte Instagram depuis le début de la guerre, reprend tous les codes du look martial à la ville : couleurs marron et kaki, t-shirt ou sweat shirt à zip et chaussures de rando. Porté par Manu, il a une connotation plus spécifiquement militaire, puisque son hoodie est floqué du logo de la CPA 10 (sigle du commando parachutiste de l’air numéro 10). Comme si le Président français, quand il s’inspire de son homologue ukrainien, le fait surtout pour se servir dans sa garde-robe ou tenter de répliquer sa façon de communiquer. On a les disciples qu’on peut… 

SACRO-SAINTE INNOVATION

Ah le hoodie ! L’archétype du vêtement confort est devenu, depuis quinze ans, le nouvel uniforme des hommes les plus puissants de la planète. Précurseur de l’« effortless cool » pour hommes d’affaires, le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg l’a rendu synonyme du « milliardaire qui n’en a rien à cirer du dress-code ». Loin d’un vêtement passe-partout pour ado, le hoodie est devenu un signe extérieur de réussite pro, d’argent et de la sacro-sainte innovation. Un état d’esprit qui résume l’ambition première d’Emmanuel Macron : devenir le chef de file de la France « start-up nation », concept évoqué une première fois le 15 juin 2017, lors de sa venue au salon VivaTech à Paris. 



Ambition qui nous inspire la question suivante : et si président de la République n’était qu’une expérience de plus sur le CV d’Emmanuel Macron, et non la consécration de sa carrière professionnelle ? Une idée que semble confirmer la mère du Président, interrogée par Gaël Tchakaloff, proche des époux Macron et auteure de cette bio intime sortie l’an dernier, Tant qu’on est tous les deux. « Pour moi, c’est une parenthèse, la politique », lui confie Françoise Noguès. Selon maman, l’avenir de son fils n’est pas en politique mais dans « complètement autre chose » (et en précisant qu’elle le voyait mal s’en mettre plein les fouilles à coups de conférences surpayées, suivez son regard). Comme si le passage à l’Élysée de son petit ado à hoodie se résumait à une sorte d’année sabbatique. En attendant un « autre chose » qui ressemblera certainement à une nomination à la tête d’une start-up « licorne » européenne…  


Par 
Margot Ruyter
Illustration Kenzo Lauriat