LE CAS CRITIQUE : BEIGBEDER, MEILLEUR PASSEUR DE FRANCE ?

beigbeder

Que lire en ce XXIe siècle qui n’en finit pas de naître ? Le redouté critique littéraire du Fig Mag (Éric Reinhardt s’en souvient) a toujours été un redoutable passeur littéraire. À la fin du XXe siècle, ses coups de cœur, partagés dans les colonnes de Voici, ont permis aux fanas des Hallyday de découvrir McInerney, Despentes et Ravalec… Aujourd’hui, ce « turfiste de la postérité » continue de faire l’éloge de livres parfois « salaces et répugnants »… Résultat : alors que nous rêvons enfin de plages post-confinement, il nous offre de quoi constituer une joyeuse Bibliothèque de survie. Ce qu’ont en commun les livres de Liberati, Rinkel, Linhart ou encore Maggie Nelson et Eve Babitz conseillés dans ces pages ? Aucun ne déroge à la première règle beigbederienne : « Un bon livre est celui qui ne donne pas de leçon ». Mieux, ses choix ne jurant pas avec notre indice-50, nous allons tous pouvoir bronzer smart…

Bibliothèque de survie (éditions de l’Observatoire, 162 pages, 18 €)

L.B.