LA GENZ AUX COMMANDES : « DU CLUBBING À LA MAISON ! »

clubbing pionner ddj-rev1

Pour tester le nouveau contrôleur DDJ-REV1 par Pioneer DJ, celle qui permet à tout un chacun de s’improviser DJ le temps d’un set, nous l’avons confié à l’audacieux collectif derrière la jeune marque Chinno. Retour sur expérience. 

Un rooftop de Montreuil, fin d’été.  La bande d’amis fédérée autour de Chinno, une jeune marque de streetwear montreuilloise incarnant à merveille cette GenZ talentueuse et touche-à-tout, se retrouve pour un apéro de pré-rentrée. Les drinks sont frais, l’ambiance bon-enfant, les sons s’enchaînent : le « Jorja » de Nass, un proche du crew, laisse la place au « Lady (Hear Me Tonight) » de Modjo, hit de l’été 2000, avant de se faire crusher par le « Pourvu qu’elle m’aime » de Booba. Derrière cette sélection, Max, vingt ans, le jeune photographe œuvrant à l’image de Chinno, posé derrière l’ordi et la Pioneer DJ DDJ-REV1. Technikart ayant proposé au collectif de tester ce bijou de technologie, ils l’ont amené partout avec eux. Extrêmement légère, cette platine next-gen est transportable partout : depuis chez vous jusqu’à une soirée improvisée. 

Pour les derniers jours d’été, la platine ultra-light a accompagné la bande sur tous ses moments de retrouvailles. « Elle a servi à “pimper nos fêtes” et à transformer ce début de rentrée en vacances prolongées, témoigne Max. Je m’en suis servi pour mixer pendant une session en studio, un barbecue, un parking où l’on se pose parfois avec les potes, et ce rooftop témoigne Max. Je suis très rap français et électro, et j’ai toujours les sons que j’aime mixer sur moi. On peut vraiment utiliser ce matériel partout, avec tout le monde. Comme la prise en main est extrêmement simple, et que tu peux très rapidement t’amuser avec, on n’hésite jamais à la sortir. C’est comme si on avait enfin les outils pour s’amuser à faire du clubbing à la maison. »

SIMPLE ET CONNECTÉ

Pensée pour piloter de A-Z votre logiciel DJ sans repasser par votre ordinateur, la DDJ-REV1 est également dotée de nouvelles fonctions et effets permettant de personnaliser vos mix. Point non négligeable, le nouveau contrôleur Pioneer DJ offre une qualité de son inégalable avec son mixage 64 bits et son convertisseur D/A 32 bits. Et comme il se veut aussi intuitif, simple et accessible que possible, ce contrôleur DJ est fourni avec la version simplifiée du logiciel préféré des professionnels, le Serato DJ Light. 






Verdict de notre photographe devenu ambianceur de soirée ? « Déjà, c’est plus ludique et facile d’accès que d’autres contrôleurs DJ pour lesquels tu n’as aucune aide, rappelle Max. Là, tu es guidé. Une fois que tu as compris la logique d’avoir une piste à gauche et une autre à droite, de ralentir ou augmenter la vitesse et de régler les basses, tu peux sortir rapidement sortir un mix. Tu as en plus le logiciel Serato light qui est fourni, qui est une version gratuite de Serato DJ Pro qui est le logiciel utilisé par tous les DJ. Pour la prise en main c’est simple : tu branches la platine directement en USB-C sur ton ordinateur. Donc tu peux aller partout avec. Le logiciel est simple et connecté en temps réel à la platine et te permet d’afficher tout ce que tu fais. » La suite ? « Mieux préparer la prochaine session ! Parce que quand tu veux vraiment préparer tes sons, tu télécharges tes pistes audio une par une. Avec tes sons, tu crées ta bibliothèque dans le logiciel Serato Light. Il suffit d’imaginer comment tu veux faire passer les sons et tu les classes par ordre. À gauche tu as la piste qui passe actuellement et à droite, tu peux faire tes effets et choisir d’envoyer ton deuxième son pour que tout soit fluide. » On sait ce qu’il nous reste à faire : dégoter une invit’ au prochain get-together du collectif Chinno et y venir avec… sa playlist et son propre DDJ-REV1.

Insta : @chinno.fr


Par
Margot Ruyter
Photos Max Malnuit-Brunet