TEST : VOTRE VIE A-T-ELLE LE NIVEAU POUR INSTAGRAM ?

NABILLA Instagram

Vous êtes sur Instagram, ce qui n’est pas très original. Mais avez-vous au moins essayé d’être à la hauteur ? Être heureux dans sa vie, c’est bien. L’Être au vu et au su de tous, c’est encore mieux. 

Ce n’est pas parce que tout le monde est libre de poster que tout le monde devrait le faire. On a retiré Twitter à Donald Trump, qu’est ce qui empêcherait de vous interdire Instagram ? Contribuez-vous à faire rêver vos followers coûte que coûte ? Cherchez-vous activement à rendre votre vie moins merdique pour pouvoir montrer à tout le monde que vous êtes heureux ? C’est l’heure de découvrir si vos posts procurent un malaise général ou une admiration sans faille. 

ROM-COMM’_ Ce mois-ci, nous nous prosternons devant le génie communicant de Nabilla Benattia et Thomas Vergara. Si seulement toutes les stars de cette rubrique pouvaient être comme eux. 

1) Vous A-D-O-R-E-Z votre travail
Vous aimez tellement vos collègues que vous partez avec eux en vacances l’été et que vous avez pleuré à l’annonce du deuxième confinement. Quoi ? Distanciel ? Mais j’aime mon bureau ! Tout a l’air tellement fun, vous avez un sticker « workaholic and happy » à l’arrière de votre ordinateur. 

2) Votre partenaire vous aime et il/elle le montre !
« Cinq ans mon amour ! Je n’arrive pas à y croire. J’ai envie de toi tous les jours et j’adore tous tes défauts, même quand tu deviens un peu problématique après deux bières. » Vous l’aimez, il/elle vous aime et surtout : la terre entière est au courant. Vous postez des selfies en voyage, partageant un fou rire, ou prenant un café à l’hôtel Amour. Votre mariage est pour bientôt, vous avez d’ailleurs teasé l’événement en postant une image du château en Toscane. Bah oui, si votre vie est vraiment au niveau vous vous mariez dans un cadre instagrammable en Italie !

3) Vos amis sont des célébrités 
Cela ne les rend pas plus sympas ou plus rigolos mais il y a d’autres avantages. Vous êtes constamment invité(e) dans les nouveaux restaurants VIP et vous vous empiffrez de sushis saumon/truffe sans même sortir votre carte bleue. Aussi, vous vous arrangez toujours pour être sur les photos de groupes : au prochain post de votre ami.e star, vous gagnerez au moins 300 followers. Être suivi mais ne rien faire de particulier c’est Paris Hilton qui l’a inventé.






4) Vous étiez une bonne personne avant que ce soit la mode
Si on remonte votre profil Instagram on peut trouver une poubelle de tri en arrière plan d’une photo de votre animal de compagnie prise en 2016. Pour votre anniversaire, vous demandez à ce que vos followers participent à la cagnotte de cette asso qui sauve les orangs outans. En même temps, pas besoin de cadeaux quand on habite dans un 70m2 sur l’Île Saint-Louis. 

5) Votre famille est parfaite
Tous les membres de votre famille sont beaux et intelligents. Votre nouveau né ressemble à une œuvre d’art. Ils ont d’ailleurs tous un compte Instagram. Même votre tata Joëlle qui va tous les ans au festival du cassoulet arrive à rendre ça super cool. Il n’y a que votre frère qui fait tache : il est resté coincé en période hipster et porte encore une chemise à carreaux avec un bonnet Carhartt. Allo Julien, c’est fini 2014, on veut des selfies de mecs qui acceptent leur féminité !

6) Tout ce que vous entreprenez est une réussite
Vous vous êtes mis.e à la peinture pendant le confinement. Ça occupait bien vos enfants et puis finalement… une passion est née. À la première publication de votre toile sur Instagram vous avez fait exploser le compteur de likes. Vous avez été contacté.e par plusieurs galeries, une nouvelle vie s’annonce. Mais finalement vous aimez bien votre liberté, vous vous mettez à la pâte à sel et là encore, c’est un immense succès. Vous êtes formidable !

Verdict : Au fond, votre famille, c’est l’enfer ; vous avez trompé votre mec/meuf une quinzaine de fois et vous n’osez pas avouer à vos followers que cette super toile postée sur Insta, c’est un gribouillage de votre neveu Gustave. Votre vie n’a pas le niveau. 
Et c’est finalement rassurant.


Par 
Alice Révérend