Stagiaire un jour, galère toujours !

CARTO-STAGIAIRE

Tu as moins de 25 ans ? Tu rêves de fournir une main d’oeuvre peu chère et malléable aux médias d’hier et de demain ? Technikart enquête pour toi…

Surprise ! Le titre fleuron du groupe Lagardère vient d’être racheté par le milliardaire tchèque Daniel Krestinsky (il aurait des visées sur une future privatisation du groupe Engie, d’où ce besoin de s’implanter en France). Mais toi, unique stagiaire rattachée à l’édition papier, tu seras placée au fin fond du « bocal » (nom donné au bureau du print), tu risques de te sentir seule, très seule, devant ce défilé de femmes actives, belles, intelligentes, drôles (enfin, surtout Olivia de Lamberterie) de la rédaction.
Le plus_ Tu as le droit d’ouvrir ta gueule (mais pas trop) en conférence de rédaction.
Le moins_ « Ils n’ont à vrai dire pas de grands besoins de stagiaires » (une ancienne).
149 Rue Anatole France, 92300 Levallois Perret


En rejoignant le nouveau quartier où se sont installés les Inrocks, tu découvriras que le nombre de pôles constituant le magazine – la rédaction actu, musique, cinéma, style, art, partenariats culturels, nouveaux médias… – défie celui des kebabs au mètre carré. Quoique, depuis l’allègement d’un tiers des effectifs, la salade tomate oignon a peut-être triomphé ! Eh oui, bienvenue à porte de Clignancourt, en bord de périph’, résidence des Nouvelles Éditions indépendantes depuis septembre. Merci Pigasse.
Le plus_ Si t’en as marre des Inrocks, tu pourras toujours aller taper à la porte de Nova (également propriété de Pigasse).
Le moins_ David Doucet, responsable du site, t’enverra chaque matin un mail avec les 20 sujets du jour (« Thierry Ardisson est-il encore capable de se réinventer ? » etc.), à répartir entre la huitaine de stagiaires du service. Ton Prix Albert Londres, c’est pas pour aujourd’hui.
10-12 Rue Maurice Grimaud, 75018


Le magazine des 25-35 ans du groupe Prisma proclame « Il faut tout essayer ! ». Cela se traduit par des sujets « gonzo clean » rédigés par une petite équipe
« créative et cool » (dixit une ancienne stagiaire) et l’ouverture d’un bar, financé par une campagne Ulule, dans le 18ème.
Le plus_ Les masques de licornes et la peluche de girafe (affublée d’une laisse en cuir SM), qui font office de déco.
Le moins_ Il faut prendre la ligne 13 pour y aller, c’est à Gennevilliers.
13 rue Henri Barbusse 92230 Gennevilliers


Le magazine web (et désormais papier) « intellol » forme une des meilleures écoles de la pige parisienne. Tu pourras y écrire sur le musée du dégoût, les punks à chats et la vie sentimentale de Julien Rochedy.
Le plus_ Y croiser des collaborateurs brillants comme Camille Emmanuelle, Vincent Glad ou la rédac-chef adjointe Marie Klock.
Le moins_ Avoir à trouver des sujets « LOL » quand t’as enterré ta grand-mère la veille.
12 rue Léchevin, 75011

Tu rejoindras une équipe d’une centaines de vingtenaires et de trentenaires (y compris la star de la boîte Hugo Clément), tu participeras soit à la création de sujets vidéo soit à la rédaction de posts rigolos (30 à 40 par jour sur la page Facebook).
Le plus_ L’accès au Konbini Café et ses légendaires petits déj’ !
Le moins_ « Le travail non-stop (mais quand même cool) » dixit un ancien.
48 Avenue Claude Vellefaux, 75010

Si tu veux réussir dans le Paris des médias, passe par Tech. C’est ce qu’ont fait, bien avant toi, Aude Walker et Audrey Diwan (toutes deux chez Stylist), Jean Perrier (GQ), Jean-Christophe Bacri (groupe TF1)… Et si tu vas chez Grand
Seigneur, notre « magazine du plaisir à table », tu profiteras de leurs stocks illimités (ou presque) de sauciflars, de fromages, de boutanches…
Le plus_
Tu peux faire un stage d’un mois, il sera rémunéré (mais faudra peut être relancer deux fois, te voilà prévenu).
Le moins_ Écouter les théories d’Olivier Malnuit (Grand Seigneur) sur les liens entre sexe et bidoche ou celles, plus fumeuses, de Laurence Rémila (Technikart) sur la nouvelle ruralité… Technikart : 5 rue Magellan, 75008 Grand Seigneur : 41 rue Chaillot, 75008

Si tu rejoins cette usine à clics destinés aux ados, tu ponderas entre 7 et 12 articles par jour. Mention spéciale à la réunion de stats hebdomadaire au cours de laquelle tu recevras l’audience pour chacun de tes articles. Gare au dernier du hit-parade du clic !
Le plus_ À la fin, tu écriras très très très vite.
Le moins_ Tout le reste.
18 Rue Pasteur, 94270 Le Kremlin-Bicêtre

 


Véritable kibboutz de l’électro française, les jeunes recrues de Trax (souvent employées gracieusement pour 2 mois) ont réussi, sous le management avisé d’un duo de trentenaires intrépides (le rédac-chef Jean-Paul Deniaud et l’éditeur Antoine Buffard), à relancer ce titre phare de la presse musicale. Et si toi, jeune stagiaire débrouillard, tu es invité à leur prochain séminaire d’entreprise, c’est qu’y a de l’espoir. Congrats!
Le plus_ À toi les soirées underground de France et de Navarre…
Le moins_ Pas de tickets-resto. La Rotonde, 75019


Les stages ne sont pas rétribués (ta présence y sera limitée à 6 semaines max), avec 1 ou 2 stagiaires par rubrique.
Le plus_ Publier sur le site et, si t’es fortiche, dans le print.
Le moins_ « Une ambiance moyennement funky » dixit un ancien.
80 boulevard Auguste Blanqui, 75013

Depuis que le quotidien préféré des nécrophages (leurs couves « RIP » se vendent nettement mieux que les autres) est passé en « web first » (la stratégie mise en place par Lolo Joffrin et son « numéro un bis », Johan Hufnagel, parti depuis, en juin 2015), il faut pondre. Du coup, le journal fondé par Sartre en 1973, devenu propriété de Patrick Drahi (le mogul cost-killer également propriétaire, via sa holding Altice, de SFR), s’est spécialisé dans le recrutement de stagiaires au mois (pour info : au-delà de deux mois, un stage doit être rétribué). Cool !
Le plus_ Ton mois de stage non-payé en juin peut (si tu es sage) se transformer en CDD d’été jusqu’en septembre.
Le moins_ Avoir à aller bosser dans le blockhaus Altice au fi n fond du quinzième arrondissement.
2 rue général Alain de Boissiet, 75015



Alors que le Vanity Fair US ne recrute plus aucun « intern » depuis 2014 (suite aux plaintes de 2 stagiaires payés moins d’un dollar de l’heure), son édition française ne prend aucun stagiaire… en dessous de 4 mois. Tes conditions de travail ? Écrire une brève toutes les trente minutes pour les déclinaisons digitales du titre.
Le plus_ Mention spéciale à la cantine géante des bureaux de l’avenue Hoche : un coin viande, un coin poisson, un coin traiteur, un coin Italie… On commence quand ?
Le moins_ Avoir à rire aux blagues de Michel Denisot (Vanity Fair) ou Alexandre Lazerges (cet ancien pilier de Technikart devenu le monsieur lifestyle de GQ) en conf’ de rédac’.
3 Avenue Hoche, 75008

Par Albane Chauvac Liao




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre