LE MERCATO DE L’ÉDITION

carte maison Édition paris

Ces derniers temps, le flirt enfiévré entre Editis (proprio : Vincent Bolloré) et Hachette (Lagardère) met le monde du livre en émoi. Les éditrices et éditeurs à suivre !

 

ISABELLE SAPORTAISABELLE SAPORTA

La Pionne de Bolloré
Mais qui a laissé les enfants sans surveillance ? La noce entre Editis (groupe Vivendi de Bolloré) et Hachette (groupe Lagardère) n’a pas encore été consommée que la direction de Fayard (groupe Lagardère) fait du zèle. Dernière trouvaille pour faire plaisir au futur boss ? La publication, en mai, d’un ouvrage spi’ du Cardinal Sarah. Qui ? Mettez-vous donc à la page : Paris Match (Lagardère, aussi) vient de consacrer sa Une à ce prélat que le conclave des ortho-cathos appelle déjà de ses vœux. Il faut bien que la maison se fasse bien voir après la saignée du printemps et les démissions successives de Sophie de Closets, coupable d’y avoir publié un livre anti-Sarko par les deux zozos surcotés du Monde, Davet et Lhomme. Ils la rejoignent chez Flamm’ avec une poignée de ses chouchous (Sophie avait glissé dans leurs contrats qu’ils pouvaient la suivre ailleurs si jamais elle se barrait) : les pondeurs de best-sellers Virginie Grimaldi et Jacques Attali, ainsi que Victor « Orpea Killer » Castanet… Pas de panique, Isabelle Saporta, – Mme. Yannick Jadot à la ville –, a été nommée DG. Très Bolloré-compatible (cette ancienne journaliste de talent a consacré un essai à Hanouna), la nouvelle boss suit la ligne du parti : oui, de Closets rétribuait les témoignages anti-Sarko dans le Davet-Lhomme. À quand une bio’ de Bolloré par Sarko avec une préface de Hanouna ?  
Fayard, 13, rue du Montparnasse, 75006 

RIAD SATTOUF
RIAD SATTOUF

L’Éditeur du futur
En 2021, édité jusque-là par les éditions Allary, l’auteur de BD annonçait qu’il créait sa propre structure pour éditer son livre Le Jeune Acteur 1 : aventures de Vincent Lacoste au cinéma. Première sortie, premier succès. Grand seigneur, il accepte néanmoins de sortir le sixième et dernier volume de L’Arabe du futur chez son vieux pote Allary. Y en aura donc pour tout le monde ! 
Éditions du futur, 40, rue des Blancs Manteaux, 75004

MOULOUD ACHOURMOULOUD ACHOUR

De l’écran au print
Bolloré a ses marottes : les films de Michelle Laroque, les émissions made in Hanouna et tout ce que produit Mouloud Achour. Alors quand celui-ci décide de se mettre au livre en créant Clique Éditions, le patron lui met à disposition le groupe Editis (et lui paie un bon conseiller, Laurent Beccaria des Arènes, maison distribuée par Editis). Le 25 août paraît le premier roman d’Idir Hocini, le très réussi La Guerre des bouffons. Une maison d’avenir au sein de l’empire Bolloré ?
Clique, 33 Rue du Faubourg Saint-Antoine 75011 Paris


ANNA PAVLOWITCH

La Co-Dirlo d’Albin
C’est devenu le refuge des pécheurs. Après le largage de Zemmour, suivi par Philippe de Villiers, Albin Michel remet les gaz avec l’enrôlement des éditrices Céline Chifflet (ex-Robert-Laffont, Editis) et Anne-Claire Bedouet (ex-Nathan, Editis), sans oublier la transfuge de chez Flammarion, Anna Pavlowitch, nommée directrice des éditions aux côtés de Gilles Haeri. Son premier coup ? L’acquisition de l’éditeur de manga Akata – pour séduire ceux qui ne veulent pas lire Stéphane Bern ou Eric Naulleau ?
Albin Michel, 10, place des Cinq-Martyrs-du-Lycée-Buffon, 75015






OLIVIER NORAOLIVIER NORA

Grasset forever 
Partira, partira pas ? A la tête de la maison d’édition historique de Proust et Zola depuis 2000, succédant au grand seigneur de l’édition, Jean-Claude Fasquelle (décédé en mars 2021), Olivier Nora serait sur la sellette – même s’il soutient mordicus à ses auteurs qu’il ne bougera pas d’un pouce. Surtout depuis qu’il s’est brouillé avec Nicolas Sarkozy (entré au conseil de Lagardère au printemps 2021) pour des broutilles (les livres de Patrick Rambaud, etc.). Une histoire qui n’est pas prête de s’arranger : la bio de Georges Mandel signée Sarko et initialement parue en 1994 chez Grasset devait y être rééditée en mai dernier. Avant d’être virée du programme sans explication. Coup de sang de Sarko ? Coup de tête de Nora ? La réponse dans un prochain épisode.  
Grasset, 61 rue des Saints-Pères, 75006

ALICE D’ANDIGNÉ
ALICE D’ANDIGNÉ

Une Littéraire chez Bolloré
Pendant que tout le 6e arrondissement s’alarme de ce qui pourrait devenir un des plus grands groupes européens d’édition, et en attendant la décision finale de la Commission européenne, Bolloré organise ses troupes. Pour exploiter la maison qui publie Marc Lévy et Ken Follet (une mine d’or) Alice d’Andigné, ancienne de Stock (groupe Hachette) a été nommée directrice éditoriale de Robert Laffont. Chez Stock, cette aristo branchée publiait la fine fleur d’une fiction exigeante et pop (de son catalogue, on retient surtout un certain Louis-Henri de La Rochefoucauld)… Mauvaise nouvelle : sa prédécesseure Céline Chifflet est partie pour Albin Michel en laissant derrière elle la plupart de ses auteurs… D’Andigné réussira-t-elle à relever le niveau ?
Robert Laffont, 30, place d’Italie, 75013

SOPHIE DE CLOSETS
SOPHIE DE CLOSETS

Un Golden Parachute chez Gallimard 
L’édition parisienne peut souffler de nouveau. Flammarion a enfin sa nouvelle dirlo ! L’ex-numéro un de Fayard Sophie de Closets, qui connaît la valeur de son travail et a donc des exigences salariales « conséquentes », et Antoine Gallimard (son groupe Madrigall, dont fait partie Flamm’, n’est pas connu pour ses largesses salariales) ont fini par signer ensemble. Champagne ! Quant à Tonio Gallimard, il a beau casser du sucre sur le dos de Vivendi, il cherche d’autres maisons à racheter pour renforcer son groupe (prochaine emplette, l’éditeur scolaire Hatier ?). Ernaux et les oripeaux de Céline ne lui suffisent plus ?
Flammarion, Saint-Lazare, 75008

LISE BOËLL
LISE BOËLL

Du Plon dans l’aile
« Un jugement de Salomon ». Un bel euphémisme utilisé par Michèle Benbunan, dir’ générale d’Editis, pour qualifier la double gouvernance de Plon. La réalité ? Lise Boëll, ex-éditrice de Zemmour chez Albin embauchée par Plon pour y attirer des best-sellers droitiers, fait l’objet d’une enquête pour harcèlement moral. Mais ce qui la chagrine le plus ? Avoir à partager la couronne avec Céline Thoulouze. Les deux s’entendent tellement bien que Boëll s’est prise des bureaux solo à Saint Germain peu après son arrivée. Ambiance ! 
Plon, 92, avenue de France, 75013


Par
Violaine Epitalon