fbpx

CHRIS JERICHO : « LE CATCH DEVIENT INTELLIGENT ! »

CHRIS JERICHO

Le catcheur multi-primé revient avec la série docu’ L’Autre Côté du Ring à partir du 14 juin à 22h sur Vice TV. L’occasion d’aller l’enquiquiner sur le ring…

Salut Chris. Pour respecter les consignes sanitaires, tu viens d’organiser un match devant un stade vide. Pas trop déstabilisant ?
Chris Jericho : Il y a certaines situations que tu ne peux pas contrôler… Il y a tellement de choses dans le catch qui impliquent les fans, la manière d’interagir avec eux pendant un show etc., et là on devait faire sans. Mais bon, je suis très bon pour m’adapter. Est-ce bizarre ? Oui. Est-ce qu’on a réussi à faire en sorte que ça fonctionne ? Oui. Il y a toujours des solutions !

Les prochains shows devant un public, c’est pour bientôt ?
Je sais que certains de mes amis s’y remettent. Les fans sont très enthousiastes à l’idée de revenir nous voir, donc j’espère qu’on sera bientôt en capacité de les accueillir. J’ai la chance d’être en Floride, avec un gouverneur qui commence, prudemment mais sûrement, à rouvrir les commerces. Donc j’espère qu’on pourra faire revenir le public bientôt.

Vice TV t’a fait revenir pour la saison 2 de L’Autre Côté du Ring. Cette série docu’ se concentre sur les cas les plus tragiques de l’histoire du catch. Tu n’as pas hésité avant de leur dire oui ?
Il y a beaucoup de choses qui se disent à propos des catcheurs : certaines sont cool, d’autres moins. Les gens aiment bien connaître toutes les histoires. Il y a énormément d’histoires folles – et vraies – et les gens ont besoin de les entendre pour avoir un peu de respect pour ce que l’on fait. Le catch est un métier pour lequel il faut faire beaucoup de sacrifices – ce qui crée toutes sortes d’histoires… Mais c’est un honneur pour moi d’être impliqué dans la série.

Tu es catcheur pro depuis 1990. En tant qu’insider du sport, tu as quand même appris des choses sur ces faits divers ?
Carrément ! En tant que catcheur, j’étais toujours dans les parages, mais je n’étais pas spécialement au courant de tout ce qui se passait. À chaque fois, je connaissais le gros de l’histoire mais pas les détails.

Tout comme The Last Dance avec le basketball, c’est une série qu’on peut apprécier sans bien connaître le sport montré.
Oui, chacune de ces deux séries humanise son milieu. On peut regarder la série qu’on aime le catch ou non. Une histoire intéressante le demeure qu’elle se passe dans un business ou dans un autre. Et il y a tellement d‘histoires incroyables dans le monde du catch ! Après, la série se focalise sur l’extrême de l’extrême !

Mike Tyson est régulièrement le « special guest » des matches de ta ligue, la All Elite Wrestling. Il est comment sur le ring ?
Il y a beaucoup de changements à faire quand quelqu’un comme Mike participe à ton show. Comme ce n’est pas un catcheur professionnel, il y a certaines règles qu’il fallait lui apprendre : il y a beaucoup de préparation en amont, on ne s’en rend pas vraiment compte quand on regarde le show en direct. Et voir Mike Tyson, c’est super excitant, mais en même temps, je dois m’assurer que tout se passe bien sur le ring.

Parce que tu es à la fois producteur et catcheur.
Et régisseur, réalisateur, machino !

Tu t’es fait connaître dans les années 90, tu es nostalgique de cette période du catch ?
Ma période préférée dans le catch, c’est maintenant. En effet, j’ai commencé à parcourir le monde en 1990, c’était une époque où c’était un peu le bordel. Aujourd’hui, je trouve qu’on fait des choses moins stupides, plus sensées, plus intelligentes . Si si, je vous jure !

L’Autre Côté du Ring : « l’After » animé par Chris Gethard à partir du 21 juin, à 23h, sur VICE TV. Les deux émissions sont disponibles en replay sur MyCanal.



Par Laurence Remila