fbpx

C’est comment… Le goncourt 2019 ?

prix goncourt 2019 technikart jean paul dubois

Vous culpabilisez d’offrir le dernier Goncourt (Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, de Jean-Paul Dubois) à Noël aux membres les plus barbants de votre famille sans même avoir pris le temps de le lire ? Ne désespérez pas, notre intrépide duo s’est sacrifié pour vous….

 

sacha augustin technikart POINT FORT

Nous ne l’avons pas lu.
Ce roman a battu in extremis Soif d’Amélie Nothomb qui, rappelons-le, n’est même pas française.
On aime la mélancolie de Dubois, aussi douce que profonde, et ses anti-héros qui détestent les tableaux Excel, le management, les dentistes et les plannings, et qui aiment les humbles, les paumés, les naïfs, les débiles, les taulards, les branleurs, les fils de pute et les enculés.
L’auteur dépeint un univers carcéral qu’on a plaisir à retrouver après Mein Kampf.
Sans aucun doute un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois.
Sa lecture nous fait prendre conscience de l’importance qu’avaient à l’époque les 33 tours, le cinéma d’art et essai et les DS19. Alors qu’aujourd’hui les jeunes traversent les passages piétons sans regarder et en écoutant leurs mp3 avec leurs cigamerdes électroniques : époque de tarés. Envie de gerber, qu’ils crèvent tous.
Se lit très bien en prison.
Enfin le Marc Lévy de gauche que la France attendait.

 

sacha augustin technikart POINTS FAIBLES 

Le méchant à cause de qui le héros du livre est en prison. Quel connard !
Les Québécois ne sont que des Américains qui parlent mal français.
La couverture bleue du bouquin nous rappelle que ce dernier est inférieur au premier album de Weezer.
Le prix outrancier de 19€ soit le prix d’un paquet de cigarettes d’ici 2022 si les plans de Macron fonctionnent.

sacha augustin technikart LE SAVIEZ-VOUS ? 

Romain Gary est à ce jour le seul écrivain à avoir remporté deux fois le prix Goncourt, une première fois en 1956 sous son vrai nom et une deuxième fois en 1984 sous le pseudonyme «Marguerite Duras».

prix goncourt 2019 technikart     QUID ?       

Le 4 novembre 2019, un écrivain toulousain créa la surprise au prix Goncourt. Son nom ? Jean-Paul Dubois. En racontant les souvenirs d’un homme depuis la cellule d’une prison montréalaise, il remporta le millième Goncourt de l’Histoire. Son sacre fit plus de bruit dans la ville rose que l’explosion de l’usine AZF.

sacha augustin technikart L’AVIS D’AUGUSTIN 

« J’ai commencé à lire ce livre et puis j’ai eu ma PIRE expérience client chez Dior. Or selon moi la différence entre le luxe et le fast fashion ne se fait pas uniquement sur le prix ou la qualité mais surtout sur l’expérience client. Et là on me dit que les ateliers sont en vacances ? Non mais je rêve ! Vous allez continuer à me dire « un échange c’est pas possible, on va voir ce qu’on peut faire » jusqu’à quand ? Jusqu’à ce que j’en parle dans Technikart ? Affaire à suivre. »

sacha technikart L’AVIS DE SACHA 

« Le monde carcéral montré dans cet ouvrage fait tout de suite moins peur si on le lit avec l’accent québécois. C’est un accent qui, personnellement, me fait hurler de rire. »

 

 CONCLUSION 

L’aspect monsieur Tout-le-monde de Jean-Paul Dubois (à ne pas confondre avec Léo Dubois, latéral de l’Olympique Lyonnais) fait de lui le tout premier Goncourt gilet jaune.