fbpx

Alexandre Grondeau : « La pénurie de cannabis ? Ce n’est que le début. »

Alexandre Grondeau, maître de conférences à Aix-Marseille Université et auteur de la série Génération H (éditions La Lune sur le Toit) nous livre son analyse sur la « crise du shit » – sans langue de bois et sans faire tourner.

Quel est l’impact du confinement sur les fumeurs ?
Alexandre Grondeau :
Le fumeur de cannabis est avant tout un citoyen normal. Être enfermé chez soi n’est pas une chose normale, ni facile à gérer. Alors quand cela doit durer plusieurs mois, il est logique de ne pas se sentir bien. Le cannabis est utilisé par de nombreux fumeurs comme un stabilisateur émotionnel, dans ce cadre-là il peut aider certains consommateurs… pour peu qu’ils aient de quoi fumer, ce qui est loin d’être le cas pour tout le monde en France. 

« Le cannabis est utilisé par de nombreux fumeurs comme un stabilisateur émotionnel… »


À cause de l’approvisionnement ?
C’est devenu extrêmement compliqué, les consommateurs sont confinés chez eux, et à une échelle plus large les frontières sont fermées. L’approvisionnement national comme local est bloqué en très grande partie. Plusieurs alternatives existent, la Génération H possède des ressources. Les prévoyants ont fait des réserves, les jardiniers ont quelques restes des dernières récoltes ou un système hydroponique. Les geeks se tourneront vers le darknet pour trouver des sites qui livrent (s’ils ne les arnaquent pas) contre quelques bitcoins, depuis la Suisse ou l’Angleterre. Les plus téméraires continueront d’aller chez leur dealer habituel, ou se retrouveront dans les cités qui n’ont pas fermées leur « drive ». La fermeture des frontières va probablement engendrer des pénuries préjudiciables aux consommateurs de cannabis, en particulier pour ceux qui l’utilisent pour se soigner. On mesure dans ce cas-là l’importance de légaliser en France.

Des conseils particuliers pour occuper les fumeurs pendant le confinement ?
Je te propose deux idées. La première pour les fumeurs lecteurs, un chapitre de « Ici et Maintenant », le dernier roman de la « Génération H » (éditions La Lune sur le Toit), est offert chaque jour sur le facebook Génération H et mon compte #alexandregrondeau. Pour les fumeurs mélomanes, sur le site reggae.fr plusieurs dizaines de mixtapes sont offertes, il y en a pour tous les goûts, toutes les ambiances, de quoi passer du bon temps, même enfermé.

Comment vois-tu le post-confinement ?
J’aimerais te dire qu’on va faire la fête pendant une semaine, mais je crois qu’on va sortir de cette histoire avec la gueule de bois. Paradoxalement, je pense que le confinement peut jouer positivement pour la cause du cannabis. Quand les études montrant, dans les pays où il est légalisé, combien le cannabis a pu soulager certaines populations, en période de confinement, sans causer les mêmes problèmes que l’alcool, cela risque d’ouvrir des perspectives au gouvernement. De plus, le fait qu’on ait à affronter une grave crise économique plaidera également pour la légalisation d’une activité fortement créatrice d’emplois, dans de très nombreux secteurs… Il faut souhaiter que les associations de lutte contre la prohibition et les activistes seront entendus avec respect.


Entretien Julio Rémila