UP & DOWN ciné du mois

AVECESAR

Voici le classement du mois rédigé par nos soins. En toute sobriété. A vous de juger

UP

rev1En route pour son troisième
Oscar d’affilé, Emanuel
Lubezki offre à The Revenant
toute la grâce et l’élan
mystique qu’Innaritu, lui,
peine à trouver. Le chef’op
mexicain est devenu l’un
des plus grands auteurs
hollywoodiens.

 

The Wolfpack

Ne pas louper The Wolf Pack,
ce doc maboul qui débarque
straight to dvd. Sujet sidérant
(une fratrie, élevée par des
parents intellos hippie, n’a jamais
quitté son appart’ new yorkais),
fixette cinéphile rigolote (ils ont
maté beaucoup, beaucoup de
films) et hallu totale.

 

jobs_stills4_1020.0Jobs donne l’avantage de voir
Danny Boyle faire du Fincher
moyen, ce qui lui évite d’aller faire
ailleurs du très mauvais Boyle. C’est
déjà ça, merci Aaron et David !

 

 

 

chris-pine-1024Chris Pine était la révélation
fracassante du Star Trek de JJA, et
l’un des patronymes les plus rigolos
d’Hollywood. Depuis, sa carrière
ressemble à un champ de mines. Et ce
n’est sûrement pas The Finest Hours
qui le sortira de cet enfer.

 

 

AVECESARNotre cher Yal Sadat a beaucoup ri
devant Avé César !, le dernier Coen et
tient à vous le faire savoir. Il avait aussi
beaucoup ri devant Burn After Reading.
Tirez-en les conclusions que vous voulez.

 

 

001_cameronJames Cameron s’amuse de repousser
son Avatar 2 de six mois toutes les deux
semaines ? Il n’est pas au courant qu’on se
sent très mal sans lui, comme si on était
sans boussole, sans papa, sans désir, sans
attentes, sans rien ? Allez James, mets le
bleu de chauffe nom d’une pipe !

 

DOWN

 

Paru dans Technikart #198 février 2016

couv




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre