Quand La Mamie’s s’associe à Cracki Records. Zoom sur le Macki Festival.

MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-77

Petit nouveau de la scène parisienne, le Macki Music Festival revient pour une seconde édition le 26 et 27 septembre au parc de Carrières-sur-Seine. Entre autres ? Le meilleur de l’indie, mais aussi du hip-hop, de l’afrobeat et de l’électro. Bref, un festival groovy et fidèle à la direction artistique des deux crews dont il est la fusion : La Mamie’s et Cracki Records.

Les deux collectifs assurément fiables – La Mamie’s et Cracki Records – nous font bouger avec leur crew de DJ dans des lieux insolites de Paris depuis presque cinq ans. L’an dernier, ils ont eu la (bonne) idée de s’associer : pas mal d’affinités, la volonté de « faire une énorme teuf » et un endroit dégoté, il ne manquait pas grand chose pour faire un festival. « Une soirée dans un lieu comme celui-ci, il suffisait de la faire deux jours et on pouvait appeler ça un festival », explique François Kraft, en charge de la programmation du côté Cracki Records. Naît alors la première édition du Macki Music Festival en 2014, un véritable succès artistique dès ses débuts. On y trouvait Isaac Delusion, l’Impératrice, Blue Hawaï ou encore Flavien Berger, peu connus à l’époque. Rien qu’en regardant leur tournée cette année, on comprend que les organisateurs ont su miser sur les bons noms. « L’idée n’est pas d’attendre qu’ils soient connus pour les inclure à notre programmation, mais leur permettre une visibilité qu’ils n’auraient pas ». Un tremplin pour jeunes artistes en somme. « Surtout qu’on se complétait bien. Chez Cracki, on est plutôt indie ; Mamie’s apporte la touche électro !».

La programmation de cette année nous promet encore de belles surprises : éclectique à souhait, colorée, cohérente et pointue. Entre autres, on y retrouvera les déflagrations soniques de Floating Points, le précurseur de l’afrobeat Tony Allen, la finesse groovy de Nightmares On Wax, le hip-hop de GZA et du collectif Wu-Tang Clan, les petits nouveaux dégotés chez Cracki Records, Caandides ou Ménage à Trois, et de jolies découvertes avec Syracuse, Archipel et Bon Voyage. Bref, un festival qui sent bon l’originalité, accessible à tous et dans un lieu hors-du-commun entre Paris et sa banlieue, le Parc de Carrières-sur-Seine. Parfait pour décompresser sur les pelouses sur fond musical. « Bon, l’an dernier, il a plu tout le week-end et il y avait de gros problèmes de RER, c’était un peu la galère », raconte le programmateur. Un petit incident qui n’aura pas empêché les 6 000 spectateurs. Des Parisiens, des jeunes et des moins jeunes, le festival a fait le pari de ramener toutes les catégories en proposant aussi un Village Macki autour de l’illusion et du mirage, dans lequel on pourra tester le stand de massage, épicerie, les différents food-truck ou encore flâner chez le disquaire ambulant. Dernier argument ? Des conférences seront organisées pour soutenir les plus jeunes DJ et labels de la scène parisienne. On se retrouve les 25, 25 et 27 septembre au Macki Music Festival ?

                                                                                                                                             Alice Froussard


Macki Music Festival
www.mackimusicfestival.fr
Opening Night le 25 septembre, Paris
Main Event 26 & 27 septembre, Carrières-sur-Seine
RER : RER A, Houilles Carrières-sur-Seine
Transilien : Depuis la gare Saint-Lazare, Houilles Carrières-sur-Seine
Navettes gratuites sur place

 © Raphael Pincas | RP VISUALS

MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-51MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-65MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-42MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-14 MACKI_OFFICIAL_RPVISUALS-69




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre