Prédiction : l’influence sera le premier média

Thomas-Silve-Stop

Thomas Silve, fondateur de CTZAR : « Ces trois dernières années, ce marché alternatif qu’est « l’influence » s’est nettement accéléré, même s’il n’en est qu’à ses balbutiements. Si les marques commencent à réaliser que leurs consommateurs se fient avant tout à la recommandation et au bouche-à-oreille, elles dépensent encore 80% de leurs budgets dans les médias traditionnels. Tout cela devrait s’équilibrer naturellement dans les cinq ans à venir.
L’influence et le bouche-à-oreille ont toujours été les vecteurs d’achat les plus efficaces, mais ce sont les réseaux sociaux qui leur ont permis d’être adoptés par la quasi-totalité des marques, auxquelles elles apportent une dimension « ROiste » (Retour sur investissement) : on peut désormais mesurer son impact et ses résultats.
Cela étant dit, je reste persuadé que la véritable influence est celle de la « vraie vie » et ne se limite pas à la présence sur les réseaux sociaux. C’est ce qui explique la grande diversité des « influenceurs » : des bloggers, youtubers, instagramers bien sûr, mais également des trend-setteurs, des journalistes, des artistes célèbres ou émergents…
Reste un enjeu de taille, la valorisation des retombées quantitatives mais également qualitatives, en prenant compte de la qualité de la communication et la crédibilité real life de l’influenceur. Vous pouvez par exemple avoir une audience beaucoup plus faible qu’un autre et avoir plus de valeur parce que le positionnement et l’image sont plus forts. Voilà le grand enjeu des années à venir : soigner son positionnement et son image ! »


Paru dans Technikart #200, avril 2016

Technikart-200




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre