Melania Trump est-elle un « agent dormant » ?

models-nyc-by-ale-de-basseville_0088-2

Milieu des 80’s, banlieue de Sevnica en Slovénie, la jeune Melania Knavs fait tourner la tête des cadres du puissant LCY, le Parti Communiste Yougoslave. Son père, Viktor Knavs, concessionnaire en véhicules Yugo (la Trabant locale), ne tarit pas d’éloges sur sa superbe fille auprès des clients – une « lepa punca » comme on dit en Slovène – qu’il envoie étudier à l’université de Ljubljana, la capitale. « Elle fera du stylisme, comme moi », prédit sa mère Amalija. Mauvaise pioche. Elle sera juste la femme du plus fantasque des candidats à la Maison Blanche que l’Amérique ait jamais connu : un certain Donald Trump. Epouse, vraiment ? Ou plutôt un « agent dormant », habilement placé auprès du milliardaire par les services secrets russes en 1998 ? C’est la nouvelle blague qui fait hurler de rire (mais pas trop) les milieux politiques américains depuis que la presse US a prétendu que l’ancienne mannequin, photographiée à l’époque par notre ami Alexandre Alé de Basseville, dont nous publions ici en exclusivité un cliché « au saut du lit » (bonne ambiance !), aurait bénéficié de facilités pour obtenir le précieux visa HB-1 : un permis de travail très convoité aux Etats-Unis, réservé aux diplômés universitaires, aux chercheurs et aux avocats… Paolo Zampoli, un magnat free-lance de la mode, a-t-il usé de toutes ses relations pour imposer la future Mme Trump sur le sol américain ? Alors que sa carrière n’a jamais vraiment décollé… Quels liens secrets uniraient la reine de beauté de la République Populaire de Slovénie et le sulfureux Paul Manafort, ex-spin-doctor de Donald Trump et conseiller de Viktor Ianoukovitch, l’allié de Vladimir Poutine en Ukraine? Quel rôle a-t-elle joué dans les « affaires » du candidat Trump en Russie (marque de Vodka, projet de Trump Tower, etc)? Et si Melania Trump était, en fait, la vraie Elizabeth Jennings de la célèbre série The Americans sur un couple d’espions russes infiltrés aux Etats-Unis ? Une théorie difficile à croire, certes, mais… Est-ce vrai, est-ce faux ? Bonne fin de semaine.

LOUIS BRETAGNE

Photo :  La future Melania Trump (à gauche) au lit avec une bonne copine en 1995 à New-York devant l’objectif du photographe Alé de Basseville.


Paru dans Technikart #204, septembre 2016




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre