Masaï Mara … en solo

masai

Le Masai Mara, courant le long de la frontière avec la Tanzanie et s’étendant sur plus de 1 500 km2, est la réserve nationale la plus réputée au monde. Allons-y hors-saison. À la cool avec Bardos.

Afficher l'image d'origineCes vastes étendues de savanes dorées au vallonnement léger et harmonieux, tachetés d’acacias parasols, offrent un des paysages les plus spectaculaires que la nature ait à offrir : éléphants, antilopes, gazelles, zèbres, gnous, hippopotames, léopards, lions, guépards et crocodiles s’y ébattent complaisamment et par milliers sous l’œil des touristes photomaniaques. Et même parfois par centaines de milliers, comme c’est le cas entre juillet et novembre, lors de la Grande Migration. Un troupeau colossal de gnous, de zèbres et de gazelles vient alors profiter des pâturages renaissant après la saison des pluies. Un spectacle ahurissant. Les colonnes d’animaux s’étalent sur des dizaines de kilomètres, culminant avec le franchissement spectaculaire de la rivière Mara, peuplée de crocodiles
à l’affût…

HORS-SAISON
Revers de la médaille, cette épopée attire chaque année des hordes de touristes. Entassé dans des jeeps, on se retrouve à la merci de leurs babillages extatiques. Sans compter le côté peu romantique de s’agglutiner à des dizaines de voitures sur les principaux points d’observation… De quoi casser le mythe. Je conseille donc de visiter le parc hors-saison. Pas de grande migration certes, mais des animaux à foison tout de même. Et pour un prix nettement inférieur, vous aurez le parc pour vous (ou presque) et cette impression que les animaux se prélassent uniquement pour vos beaux yeux. Avec un peu de chance, vous bénéficierez même de la jeep et du guide pour vous tout seul – et d’un service hôtelier d’autant plus attentionné que les établissements sont désertés…

Afficher l'image d'origine

La rivière Mara

VERS LE SERENGETI
L’une des parties les plus sublimes du Masai Mara est sans conteste celle que l’on rencontre en se dirigeant vers la frontière tanzanienne et le parc du Serengeti. Les plaines se font de plus en plus ouvertes et finissent par s’étendre à perte de vue. Durant la saison des pluies, de jolies collines bien rondes et d’un vert qu’on n’aurait pas soupçonné sous ces latitudes bordent les étendues de savane. On se dit alors que la nature a tout mis ici, toute sa fantaisie et ses couleurs, et n’a gardé que les rebuts de la palette pour peindre le reste du monde.
On se croirait tout droit transporté dans le Paradis de Bosch. Un monde idéal et paisible où les engeances se mélangent et communiquent, où les troupeaux de zèbres, de girafes, de buffles et de gazelles se mêlent indifféremment tandis que les oiseaux leur picorent sur le dos. Même la hyène ou le lion semblent a0micaux ici, et leurs proies, magnanimes, ont l’air de leur pardonner à l’avance de croquer parfois l’un des leurs pour assurer leur subsistance…

 

MASSAÏ, LE KIT

Afficher l'image d'origine

LE LIVRE_LE LION
Sans conteste l’un des plus grands romans
de Kessel – et l’un des plus grands romans
tout court – pour découvrir la culture
des tribus massaï.

 

 

Afficher l'image d'origineLE FILM_LA MASSAÏ BLANCHE
Tiré du best-seller autobiographique de Corinne Hoffman,
ce film raconte l’histoire d’amour entre une jeune Allemande
et un guerrier massaï. Idéal pour une soirée movie en amoureux – sous la moustiquaire !

 

L’ALBUM_LODGER
En 1978, le «Thin White Duke» David Bowie part en safari
dans le Masaï Mara, à la rencontre de guerriers noirs peut-être encore plus
longiligne que lui. Marqué par l’expérience, il en tirera «African Night Flight»,
le deuxième morceau de l’album, aux accents africanisants.

 

OÙ DORMIR ?
Afficher l'image d'origineLE SANCTUARY OLONANA
Situé à seulement 45 minutes de vol de Nairobi, à quelques minutes de l’entrée du parc et de l’un de ses sites les plus emblématiques, la colline où fut filmé la dernière scène du film Out of Africa, le Sanctuary Olonana et ses 14 tentes de luxe est le premier-né de la mythique collection des Sanctuary Retreats, des lodges haut de gamme disséminés à travers toute l’Afrique Orientale. Surplombant la rivière Mara, il vous offre la possibilité de prendre votre petit déj en compagnie des hippos. Les « tentes », immenses chambres chacune équipée de deux lits queen-size, le service, ultra-attentionnée et personnalisée, et la cuisine, exquise (mention spéciale pour l’option pique-nique qui offre la possibilité de déjeuner au beau milieu de la savane), sans oublier les différents services et activités proposés par l’hôtel (piscine, spa, tour en ballon, visite d’un village masaï…) sont à la hauteur de ce qu’on peut attendre d’un établissement de ce standing. Point essentiel, les guides, issus du peuple masaï, sont exceptionnels. Le genre de zigue capable de vous repérer un guépard à l’œil nu alors que vous peinez à le distinguer à la jumelle…
CHAMBRE DOUBLE À PARTIR DE 600 € LA NUIT

Y ALLER
Avec Ethiopian Airlines
A/R PARIS-NAIROBI À PARTIR DE 700 €
http://www.ethiopianairlines.com

SEBASTIEN BARDOS


Paru dans Technikart #199, mars 2016

couv199




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre