Nicolas Winding Refn : « Je n’ai pas vu La La Land ! »

NWR

À l’occasion de la sortie de The Wicked Die Young, somptueuse compil’ des titres ayant inspiré la bande-son de The Neon Demon, le cinéaste Nicolas Winding Refn s’est prêté au jeu du blind-test sur quelques musiques de films connues (ou pas).

« Theme from Enter the Dragon » – Lalo Schifrin (Opération Dragon)

Nicolas Winding Refn : « Ça, ça doit être un film de kung-fu des années 70. Sûrement un Bruce Lee, mais j’hésite. Ah, Opération Dragon ? Oui, ça ne pouvait être que ça, évidemment. Je dois vous confier que je ne connais pas très bien le travail de Lalo Schifrin, ni celui de Michel Legrand… »

« City of Stars » – Ryan Gosling et Justin Hurwitz (La La Land)

« Aucune idée (silence). Et vous me dites que je devrais savoir ? Et que je connais bien l’acteur ? Ah, ben je n’aurais jamais deviné que c’était La La Land, et pour cause : je ne l’ai pas vu. Pas plus que je ne suis allé voir Moonlight… »

« The Greek Chorus » – Paul Ruhland et William Loose (Mega Vixens)

« Trop facile : c’est la musique d’un Russ Meyer, Supervixens ou Mega Vixens. Oui, c’est ce dernier, je suis sûr. Évidemment, mes héroïnes n’ont pas la même morphologie… »

« Riddle of Steel » – Basil Poledouris (Conan le Barbare)

« Il faut que vous m’aidiez. Un film de guerre ou un péplum. Ou peut-être de la fantasy. Conan le Barbare ? Spontanément, je n’aurais pas deviné. Ah, et Poledouris, c’est aussi le type qui a composé les musiques de Robocop et Starship Troopers ? » 

« Ma Beauté » – Maître Gims (Camping 3)

(Regard perplexe.) « C’est français, ça, non ? Je ne vois pas trop quelles images pourraient être dessus. Ah, et il s’agit de l’un des plus gros succès français de l’année ? Tiens, j’ai rendu hommage à votre disco dans ma compilation : il y a Follow Me d’Amanda Lear ! »

« Top Gun Anthem » – Harold Faltermeyer (Top Gun)

« Ça ne me dit absolument rien. Ah, je n’aurais pas trouvé tout seul, de toutes manières… Vous me demandez ce que cette musique m’inspire ? Je ne fonctionne pas comme ça avec Cliff (Martinez, son fidèle compositeur). Je cherche surtout à trouver une osmose à partir des images. »

« Together in Electric Dreams » – Philip Oakey et Giorgio Moroder (La Belle et l’Ordinateur)

« La période, c’est les années 80. Et ça ressemble à du Moroder – dont j’ai retenu sur le CD Knights in White Satin. Un de mes titres préférés de l’album avec Bubble Sex de Tommy Seebach, une star kitsch très célèbre au Danemark. »

BAPTISTE LIGER

Technikart #212 mai 2017




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre