Manceau

Manceau va te réchauffer le coeur

Plein le dos de la déclinologie ambiante, des mauvaises nouvelles de l’actu ou des jérémiades des réseaux sociaux ? Besoin de soleil mais pas de compte offshore pour financer une escapade hivernale aux Barbades ? Ne bougez plus, on vient de tomber par hasard sur un album qui remonte le moral. Soit une pop ensoleillée garantie sans coups de soleil. Après un premier LP passé inaperçu (sauf au Japon – 5 000 exemplaires vendus là-bas – où je finirai probablement ma vie si je veux devenir une star mais ça, c’est un autre sujet) et produit par deux membres de Tahiti 80, le quatuor rennais a fait appel à l’omniprésent Stéphane « Alf » Briat (Mustang, Iggy Pop, Air,…) pour mixer ce « I wanna ».

Même si les influences (Phoenix, Kinks, Tahiti 80, voire un Coldplay qui aurait subi une cure d’amincissement) chatouillent parfois un peu trop poliment l’oreille pour être complètement honnêtes, Manceau remporte la victoire au Micado grâce à son sens affiné de la composition et du refrain montgolfière. On ne va pas vous refaire le coup (et ben si, apparemment) des mélodies sucrées et du refrain qu’on sifflote en se savonnant les aisselles sous la douche, mais voilà, Manceau, c’est ça. Un gel douche sonore délassant pour vos tympans endoloris. Celles et ceux qui voudraient nous attaquer pour publicité mensongère seront gentils d’écouter très attentivement New year’s party, All you’ve got to do, Waterfalls ou encore Open your eyes (réminiscence à demi-fantasmée du fabuleux Honeymoon des versaillais de Phoenix) avant de sortir les crocs ou de convoquer le peloton d’exécution. Entre deux Curly, les sceptiques ajouteront qu’il n’y a absolument rien de neuf sous le soleil dans cette musique. C’est vrai, mais entre la plage et le squat en février, que choisir ? La surprise du mois.

Sortie le 17 février l’album « I Wanna » de MANCEAU

ALBERT POTIRON




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre