Make the Invisible Visible

CF099369

Réveil 8 heures pour train à 8h28. Tranquille. Après une course de taxi effrénée pendant laquelle je me douche à la française ; déo, chewing-gum et trois bouffées de cigarette, je cours comme un fou Gare Montparnasse et j’arrive enfin devant le groupe de journalistes charmants qui m’attendent devant le train.

On me donne mon billet, première classe, et oui… c’est du Cognac pas du jambon. On m’apporte du café, j’ai de la batterie, personne ne me parle, la vie est belle, le temps est beau, le ciel est bleu, j’ai deux amis qui sont aussi mes amoureux.

Nous arrivons à Angoulême (appendice de l’Enfer de Dante) où un chauffeur nous attend dans un minibus de luxe pour nous emmener à Cognac, boire ou conduire, il nous faut un chauffeur. Une fois dans la ville nous sommes accueillis par un très joli petit-déjeuner au soleil, un café-clope- cognac des plus satisfaisants, avant de rencontrer Vhils, l’artiste à l’origine du design de la dernière bouteille d’Hennessy Very Special qui nous guide dans l’exposition en nous expliquant son interprétation de la marque iconique. Né dans la banlieue de Lisbonne, baigné dans le graffiti dès ses 13 ans et devenu artiste reconnu mondialement à 30, sa présentation est claire et empreinte de poésie. Quant à ses œuvres elles sont à l’échelle de l’homme, belles et profondes.

Alcoolique dans les prés, voici venu le temps de goûter. Une découverte très instructive du fonctionnement et de la production du cognac, de ses différents protagonistes et de l’histoire de la famille Hennessy qui se clôture par la dégustation de trois cognacs et un cocktail que je recommande vivement pour oublier qu’il fait beau mais qu’on travaille quand même ; citron vert, jus de cranberry, eau pétillante et cognac (n’oublions pas les bases). Une petite pause pour reprendre nos esprits et le minibus nous reprend en voyage.

Nous sommes maintenant tous copains, 52% oblige, le temps d’une sieste nous voilà à la gare. Retour à Paris prévu à 19h30, j’ai tout juste le temps de me brosser les dents avant de dîner avec ma belle famille. Tranquille.

Melchior




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre