Gaston Ardisson est-il « Almost Famous » ?

chic

À 19 ans, il a créé Nasaseasons, une marque de casquettes adoubée par Rihanna. Il s’appelle Gaston, gageons que tout le monde en parlera.

La vie commence à 13 ans. C’est du moins à cet âge précoce qu’un certain Gaston Ardisson décide de se rebaptiser Edward Newgate : « Je lisais beaucoup à l’époque, particulièrement des mangas, comme One Piece, une histoire de pirates où évolue cet Edward Newgate… Il faut dire qu’on m’ennuyait pas mal avec mon nom. Je me rappelle des remarques du genre “c’est compliqué de se faire un nom quand on en a déjà un”, tarte à la crème habituelle… »
Les remarques s’arrêtent vite puisque Gaston suit sa mère, Béatrice, à Londres, quand ses parents divorcent.
Il y garde son nom d’artiste, et continue à jouer de la musique, batterie, guitare, tout en écoutant en boucle les comptines noires de son musicien culte, Elliott Smith. Puis ce fils d’une « musicologue » se met aux mashups et remixes électro, dont un titre house avec le label Yunizon « dépassant le million de vues sur YouTube »… Depuis deux ans, Gaston travaille avec un manager affranchi, James Burke, et un coach, Trevor Davy, et est passé aux choses sérieuses. Il enregistre ces jours-ci des morceaux house cultivant les références disco et soul et collabore avec des chanteuses (Sharna Bass de Clean Bandit et une inconnue, Ashley). « L’idée, c’est de mélanger les styles et les sons en provoquant les rencontres, explique-t-il. Le futur de la musique réside encore et toujours dans les croisements… »

SLOGANS IRONIQUES
Lorsqu’il ne compose pas, il créé des casquettes aux slogans ironiques – « Almost Famous », « I Came Here to Break Hearts » – avec un collectif, Nasaseasons, regroupant ses amis Neil Saada, Hugo Lieber, Nima Asgari, Alexandre Daillance et leur « bonne étoile californienne », George Khabbaz.
« Au départ, nous organisions des fêtes toujours blindés de monde, d’où le “NASA”, acronyme de “Not A Space Available”… Puis on a commencé en 2015 à fabriquer quelques casquettes… » Après avoir trouvé via Instagram le fameux George à Los Angeles, les casquettes débarquent dans quelques lieux sélectifs : Colette à Paris, 424 à L.A. Carton plein : les casquettes Nasaseasons s’arrachent. Ces dernières semaines, on les a vu vissées sur les crânes de Rihanna ou de Wiz Khalifa.
Aujourd’hui, même si la musique prend la plupart de son temps, il a pris un moment avec son ami Neil Saada pour lancer une appli, Teech : « L’idée vient de nos expériences personnelles à l’université. Il y a un réel besoin pour une plateforme qui permettrait aux élèves de s’aider entre eux, d’apporter leurs compétences à d’autres en difficulté… » Bref, Gaston Ardisson alias Edward Newgate, 19 ans, ne portera sans doute pas très longtemps sa casquette « Almost Famous ».

DATES CLÉ

25 JUILLET 1996 Naissance de Gaston Ardisson à Paris.
2010 Part vivre à Londres. Intègre le Southbank International, lycée regroupant cinq cent étudiants de plus de soixante seize nationalités.
2016 Lancement des casquettes du collectif Nasaseasons.

PAR YAN CÉH
PHOTO CHARLÉLIE MARANGÉ


Paru dans Technikart #200, avril 2016

Technikart-200




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre