Echappée contemporaine au Donjon de Vez

Vez Le Matin

Jusqu’au 30 septembre, la galerie T&L expose des artistes contemporains dans le cadre champêtre du Donjon de Vez  

L’envie de t’échapper de Paris et de visiter un musée à ciel ouvert te tente ? À une heure de Paname (avec le pass navigo tout terrain) on accède à l’un des secret les mieux gardé de l’Oise : le donjon de Vez. Jusqu’au 30 septembre, l’endroit historique accueille les oeuvres d’artistes contemporains ainsi qu’un festival de musique le 9 septembre.  

Pour la deuxième année consécutive, la jeune galerie nomade T&L (initiée par Tancrède & Léopold) expose et organise des visites au sein du domaine. L’idée ? Découvrir l’oeuvre d’artistes contemporains disséminés un peu partout : sculptures dantesques dans le jardin, oeuvres dissimulées entre les murs de la chapelle, créations cachées dans le donjon, etc..
Parmi les artistes, tu découvriras Eva Jospin, Paul Kremer, Simon Rouby, Edwart Vignot, François Malingrëy, Ferdinand Makouvia, Tindar (Tommaso Spazzini),  Constantin Briest et Olivier Urman. 

Pour un bref historique, le château date de la fin XIVe. Il domine une pittoresque vallée et est bâti au sommet d’une colline boisée, encerclée par des forêts historiques comme celles de Retz, Halatte ou encore Compiègne. Le domaine de Vez se compose d’un donjon de près de trente mètres de haut, d’une enceinte fortifiée intacte et d’une chapelle surélevée par Gustave Eiffel à la fin du XIXe siècle. 
Le jardin contemporain qui entoure le château a été créé en 1989 par Pascal Cribier et plusieurs installations d’art contemporain sont placées à l’extérieur de la courtine et dans la cour intérieure. Antoine Bourdelle, Daniel Buren, Robert Couturier, Subodh Gupta, Tadashi Kawamata, Kcho, Sol LeWitt, Lee Ufan et tant d’autres font partie des artistes exposés de manière permanente au donjon. 

Et samedi 9 septembre, on oublie pas, c’est les rencontres musicales de Vez ! Calé entre une sculpture de Bourdelle et un vitrail de Buren, tu pourras profiter d’un line up décoiffant : Born Idiot, Boogie Vice, Sébastien Casanova, UTO, Pain Surprises 3000, Neva, Ughett, Nowhere Boy et d’autres surprises encore. On te conseille de réserver juste ici, la capacité du lieux étant limitée .. 

Comment y accéder ?
Des navettes en taxi sont prévues depuis la gare de Crépy-en-Valois, contactez la Galerie T&L pour organiser votre venue.

En voiture : porte de Gallieni, environ 1h jusqu’au Donjon
En train : Gare du Nord, transilien K terminus Gare de Crépy-en-Valois (50 minutes)
L’expo est ouverte au public tous les jours de 13h à 19h. Des visites privées sont possibles avec les commissaires sur rendez-vous, contacter la Galerie T&L ➡ Galerie T&L

À gauche, la sculpture de Ferdinand Makouvia De l’Autre Côté Il Peut Y Avoir De L’Inconnu (2016). À droite Bernard Venet. Ces deux oeuvres trônent devant le château

 

François Malingrëy, Le Retable du Volcan. Un tableau qui fitte bien dans le décor du donjon

 

Edwart Vignot, In Memoriam II (2016). Le printemps dans toute sa noirceur

 

Paul Kremer, Prop Weight 5 (2016). L’incandescence au bout du trait

 

Eva Jospin, Forêt 3 (2016). Quand la nature reprend ses droits (dans une cave)

 

Tindar, Migrations (2017). La puissance du minimalisme

 

Edwart Vignot, Art-Chaos-Logis (2017). Hypnotisant, tout simplement

 

Olivier Urman, Victoire altuglas dépoli (2016). Le mobilier urbain dans toute sa froideur




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre