Cléa Vincent t’explique l’amour

CLEA VINCENT

Avant son passage programmé le 16 février lors de la quatrième édition du festival How to Love à Paris, on a demandé à Cléa Vincent son avis sur 5 clichés d’amour. Le tout couché sur papier, dans un PMU, sans musique aucune.

PHOENIX – Honeymoon
Merde…Ca doit forcément être un morceau que j’adore. Faut savoir que j’ai un problème avec les titres de morceaux. J’adorais If I Ever Feel Better sur ce premier album des Versaillais. Avec Around The World des Daft Punk, ça a été la grosse claque de mon début d’adolescence. Ces morceaux, c’était mes premiers gros crushs. Ces deux groupes ont énormément influencé ma musique. Ils m’ont donné envie de mettre du groove, du tempo dans ma musique, de faire en sorte qu’elle soit cool. Il y a 28 % de french touch dans ce que je fais.


PJ HARVEY – To Bring You My Love
Je suis complètement passée à côté. Comme Patti Smith. L’impasse totale. Un peu comme si aujourd’hui j’avais un cours d’histoire-géo sans avoir ouvert mon cahier. Mes parents écoutent PJ, mais pas moi. Pour moi, ça manque de sensualité. Je trouve ça très froid, mais c’est certainement lié au fait que je l’ai pas assez écouté. Désolé, je passe mon tour. C’est sûrement naze de dire ça, car c’est peut-être flamboyant par moment, mais ce que j’ai entendu d’elle m’a paru intello et ennuyeux. Mince, ça craint ce que je dis, là…En même temps, je suis musicienne, pas forcément une encyclopédie de tout ce qui s’est fait jusque là. C’est comme Radiohead. L’impasse aussi, à part Creep qui ne me met pas non plus dans un état que j’apprécie particulièrement.

THE CURE – Friday I’m In Love
Eux, je les aime beaucoup. Je vais donc dire que c’est un morceau que j’écoute le vendredi soir avant de sortir. Même si en réalité, je ne sors presque jamais. C’est un extrait du sublime Wish. J’ai pas écouté tous leurs albums, j’ai encore de graves lacunes.

SERGE GAINSBOURG – Love On The Beat
Je suis une fan absolue de cette période groovy de Gainsbourg. Je te parlais de l’absence de sensualité chez PJ Harvey. Là, c’est tout l’inverse. Rien qu’à y penser, j’en peux plus. Ce morceau me donne très, très chaud. Rien d’original dans le fait de te dire ça, mais à chaque fois que j’ai repris un morceau de lui, appris un texte, je me suis rendu compte du niveau du type. Je suis complètement in love with Serge.

LAURE BRIARD – Toi et Moi
(Elle chantonne). J’ai fait toutes les parties de clavier lors de sa dernière tournée et j’ai pris beaucoup de plaisir. Sa musique contient énormément d’accords, elle est très riche. C’est l’école Aquaserge, des toulousains très pointus. Harmoniquement, on a affaire à des tueurs. Laure a un charme terrible, je fondais sur scène quand elle chantait. Toi et Moi, c’est sur un album où elle cherche l’amour : « Sur la piste de danse ». Elle rencontre des mecs en dansant, et ça me parle forcément puisque j’avais dragué mon mec sur un dancefloor il y a 4 ans. J’étais bien pété, ça avait dû aider.

ALBERT POTIRON

Festival How to love (en collaboration avec Frenchy but chic)
Cléa Vincent + Robi + Jo Wedin & Jean Felzine
16 février au Petit Bain
http://bit.ly/2l9uH8n




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre