Cinq jours en Avignon, quinze pièces, un champion ! Etude du premier amour (oh, mon amour).

11329879_822254851204171_314317911633978785_n

AVIGNON OFF 2015 // Ma sélection.

Je suis venue (deux fois), j’ai vu (deux fois), j’ai joui (deux fois) et ils ont vaincu !

C’est là l’étude du premier amour. Une création de la compagnie du dernier étage.

spectacle_14517CompagnieTheatre

« Ici, pas de famille rivale ni de guerre. Juste cinq comédiens sur un plateau nu qui tentent d’expliquer avec humour ce qu’aimer veut dire. L’histoire se résume en une phrase : A et B, un homme et une femme se rencontrent, tombent amoureux, vivent un temps ensemble, puis se séparent. Sur le papier cela paraît simple, mais dans leur tentative d’explication les cinq comédiens déraillent et nous offrent une étude à la fois joyeuse, poétique et délirante des élans et des balbutiements d’un couple. »

Vérité absolue d’une rencontre avec un être que l’on aime/désire profondément, qui nous fait trembler des paupières, vibrer de la peau, mouiller des culottes et raidir des… cheveux !

Tout commence dans la petite cour du théâtre de l’Albatros, tous attendent le début du show. Une petite voix qui sonne rapide et qui s’emmêle dans ses phrases, se fait entendre lentement mais sûrement par tous les spectateurs. Jordan est prit d’amour pour Caroline et son cœur s’emballe. Son coeur, sa voix, ses mains, ses pieds brûlent. La pièce commence, le silence s’est fait dans la petite cour comprenant ici la présence d’un des comédiens et nous sommes invités par Nick à entrer sur scène.

Absence totale de barrière entre nous et vous. Textes à moitié improvisés légers, subtils, frais, osés, beaux, vivants. Une boisson énergisante. Nous sommes peu à peu mais vivement amenés à revivre nos grands frissons, nos grandes peurs, nos instants forts et inavouables, lointains ou très proches, flous, inexplicables, intimes, très intimes. Et la guitare c’est romantique.

On fait l’amour? Scène amoureuse enrobée par l’innocence de la première fois ensemble, la passion pour l’autre et la folie du fantasme sexuel. Je suis tombée amoureuse de lui, d’elle, nous avons tous joui avec une sensibilité d’un enfant de 4 ans au matin du 25 décembre.

On se revoit, on s’attache, on recommence, on fait un bout de chemin ensemble, tu connais mes parents, je ne connais pas encore les tiens, puis on se sépare. On reste ami ou pas. Je n’aime pas dire ça mais c’est peut être mieux pour nous…

C’est du solide, c’est du rythmé, c’est du sincère, j’en veux encore !

Merci à Jordan Besnainou, Camille Faye, Nicolas Hardy, Antoine Théry et Noellie Thibault. Je vous aime.

(Metteur en scène : Louise Bataillon / Créatrice lumière : Clémentine Gaud)

La Compagnie du Dernier Etage

Etude du premier amour

11659401_845241835572139_6507448176505426589_n 11695996_845246578904998_6184364827446528527_n IMG_3474

10559900_838610319568624_1460611623949429666_n

© Charlotte Michalak et la Compagnie du dernier étage

1510371_838610659568590_6590259144346858423_n

© Charlotte Michalak et la Compagnie du dernier étage

17308_838610672901922_5066057555671038080_n

© Charlotte Michalak et la Compagnie du dernier étage

10985563_822254927870830_2391444815350129430_n  11329879_822254851204171_314317911633978785_n 10981685_822254864537503_387225499994207616_n




Il est 1 commentaire

Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire