Archives Super Cannes

Article

J’ai choisi CHRISTOPHE DUFAU à LA PLAGE NESPRESSO // Cannes FIF15

UN DÎNER GRASTRONOMIQUE A LA PLAGE NESPRESSO, un délicieux délice, nos papilles à la fête et les chefs aussi!  « Au cœur de l’ambiance cannoise, trois chefs d’exception, Yves Camdeborde, Christophe Dufau et Florent Ladeyn, s’inspirent tour à tour d’un film qui a marqué l’histoire du Festival et le réinterprètent autour d’un scénario en cinq plats pour (re)plonger les invités dans l’univers du film. » Le choix est difficile mais le choix..

Dan Aykroyd «Indy 4 ? La validation de toutes mes croyances !»

Mini-rôle dans le «Liberace» de Soderbergh, le grand Dan Aykroyd est surtout venu pour arroser les soiffards de la croisette de son onctueuse vodka Crystal Head. Séquence apéro avec Elwood Blues. Plusieurs verres vides placés en face de lui, Dan en choisit un pour y verser de l’eau Vous êtes à l’eau depuis ce matin ? A midi, j’ai eu un peu de rosé… Je n’y connais rien en alcool...

Saïd Taghmaoui: «Hollywood est venu me chercher !»

L’interview champagne ! Dix-neuf ans après sa révélation dans «La Haine», prix de la mise en scène à Cannes, Saïd Taghmaoui sirote une coupe de Piper-Heidsieck en regrettant le Old School Festival. Toujours actif au sein du cinéma américain, il campait en début d’année un petit rôle dans le dernier David O.Russell, «American Bluff», aux côtés de Bradley Cooper et Jennifer Lawrence.   Hello Saïd, comment les Américains prononcent ton..

Daniel Wolfe « J’aime l’électricité qui émane du corps humain »

Le clippeur des Shoes passe au long-métrage avec Catch Me Daddy, film de lads bien brutal jusqu’au bout de la nuit. Déjà un ami. «Catch Me Daddy» semble rebondir sur cette mini-vague de polars qui a frappé le cinéma anglais il y a deux-trois ans, des films de jeunes réalisateurs, âpres et violents, avec des lads en capuche: «Adulthood», «Ill Manors»… C’est un genre ? Daniel : Je ne sais..

Djinn Carrénard «Je n’ai pas une vision très optimiste des rapports humains»

Le réal fauché de «Donoma» ouvre la Semaine de la critique avec «FLA» (ou «Faire l’amour», pour les Américains). Toujours en mode guérilla ? Djinn, tu sais pourquoi ton film se retrouve là, dans cette sélection et pas ailleurs ? Ouais, je voulais vraiment que FLA soit là où le comité se montrait le plus enthousiaste. Je te cache pas qu’il n’y a pas beaucoup de sélections qui nous ont..

Alejandro Jodorowsky «On parle toujours d’urine avec beaucoup d’irrespect, non ?»

Jodo’ is back, avec le psychomagique «la danse de la réalité» et un docu sur son «film invisible» «Dune». Interview d’un fringant jeune réal de 84 ans.   Vous revenez au cinéma, après une absence de vingt ans, avec une version fantasmée de vos jeunes années. Je ne compte pas mourir tout de suite, alors je vais dire que c’est un comeback. Pas un film testament, non. Mais évidemment à..

Lola Bessis et Ruben Amar: «On a fait 40 festivals à travers le monde»

L’interview champagne ! Après avoir réalisé quatre courts-métrages, Ruben Amar s’associe à sa compagne, Lola Bessis, afin de coréaliser son premier long-métrage. Présents à Cannes, nous avons parlé cinéma autour d’une coupe.   Bonjour Lola, bonjour Ruben. Pourquoi êtes-vous venu au Festival cette année ? R : Pour notre premier long métrage Swim Little Fish Swim. Quand sortit-il ? R : En France, il sort le 1er juin et il..

Manu Payet «Vous voulez que je vous cause de Jeffrey Katzenberg, quoi…»

Invité à Cannes pour participer aux 20 ans de Dreamworks, Manu Payet nous raconte sa relation d’amour avec le big boss de la boîte, Jeffrey Katzenberg.   Vous buvez quoi les gars ? Bof, rien ça va, merci. Ah ok, ça veut dire que ça va mal se passer entre nous donc. Quand les mecs prennent rien c’est toujours louche… Mais non. T’as remarqué que désormais pendant le festival il..

Radu Mihaileanu: «On parvient toujours à s’en sortir à Cannes»

L’interview champagne ! par Emmanuel de Brantes Radu Mihaileanu est à Cannes pour présenter le documentaire «Caricaturistes, fantassins de la démocratie» qui présente la vie de douze caricaturistes défenseurs de la démocratie avec, comme seule arme, leur crayon. Le film, présenté hors compétition au Festival, sortira en salles le 28 mai. Entre-temps, Radu revient avec nous sur quelques moments «waouh» de sa vie.   Qu’est-ce qui te rend heureux, Radu..