CANNES 2017

Article

Portrait de Françoise Nyssen, ministre de la Culture

Notre nouvelle ministre de la Culture, madame Françoise Nyssen, nous reçoit pour un petit déjeuner au Grand Hôtel. Nous découvrons une femme enjouée, décidée, souriante, pleine d’énergie, qui nous raconte avec émotion comment le président de la République lui a proposé de prendre les rennes de la culture, le 17 mai dernier. Dans un style décontracté on sent notre ministre prête à affronter les problématiques audiovisuelles, avec l’arrivée de nouveaux..

EDITO TECHNICANNES #10 : Les chiens aboient, un festival passe …

Bon, c’était tout pourri alors ? Douze jours de cinoche, zéro vraie claque, aucune révélation, mais à la fin un Palmarès, des petits fours et une fête de la Quinzaine. Pas le droit de se plaindre, donc ? Non. À sa conférence de presse du 13 avril dernier, l’instant dont tout procède, Thierry Frémaux avait prévenu, avec son sens proverbial de la litote : « 2017… une année difficile ». Autre..

CANNES 2017 : Femmes de cinéma

Deux courts métrages belges ont été sélectionnés par la Cinéfondation. Deux courts métrages de fin d’étude réalisés par deux femmes. Deux femmes de notre monde, l’une a grandit en Turquie et l’autre au Costa Rica. Elles sont toutes les deux venues faire leurs études en Belgique. Elles apportent leurs talents, leurs vécus et leurs émotions dans leurs réalisations. Je vous propose de découvrir ma rencontre avec ces deux femmes, Imge..

CANNES 2017 : « Paul est là » de Valentina Maurel remporte le premier prix de la Cinéfondation

  En lice parmi 16 films d’écoles présentés dans la sélection de la Cinéfondation à l’occasion du 70ème Festival de Cannes, Paul est là, court-métrage de fin d’étude de Valentina Maurel (INSAS) a remporté le premier prix. Ce vendredi 26 mai 2017, le jury de la Cinéfondation, présidé par le réalisateur roumain Cristian Mungiu et composé de l’actrice Clotilde Hesme (France), le réalisateur et scénariste Barry Jenkins (Etats-Unis), le réalisateur,..

CANNES 2017 : Ozon le sexe !

  Cannes est toujours à la recherche du sein qui s’échappera de la robe d’une actrice sur le tapis rouge. L’exemple le plus célèbre est bien évidemment celui de Sophie Marceau. Et cette 70ème édition ? Malgré des robes très échancrées, aucun sein à l’horizon hormis le bout de téton de Monica Bellucci lors de la cérémonie d’ouverture où sa robe était un peu trop transparante. Et dans le programmation..

Keziah Jones : « Je fais mon come-back après quelques années de recul ! »

Grand, fin, magnifique, le chanteur, compositeur et musicien, qu’on ne présentes plus, nous retrouve à la sortie de son train, sur le Techniboat, le bateau du magazine Technikart. Pourquoi êtes-vous à Cannes ? Je suis ici pour jouer à l’occasion d’un dîner de charité pour la « Positive Planet Fondation », cette fondation soutient certaines grandes causes dans le monde, en lien avec l’art et la culture. Je vais jouer..


EDITO TECHNICANNES #9 : LYNCHLAND EMPIRE

Une projo cannoise organisée quatre jours après la diff US, aucun membre du cast pour parler à la presse… Le revival cannois de Twin Peaks a peut-être été un pétard mouillé, mais le come-back de David Lynch, lui, est impérial. La logique était imparable. Mathématiquement calé sur le rendez-vous donné par Laura Palmer à Dale Cooper à la fin de la série (« I’ll see you in 25 years »),..

Philippe Pasqua : « La France a l’air de revenir après s’être un peu égarée »

Nous retrouvons Philippe Pasqua à Monaco à moins de 48 heures de l’ouverture du 75e grand Prix de F1. Philippe Pasqua vient juste de commencer une exposition au Musée Océanographique de Monaco. C’est le prince Albert lui‑même qui a coupé le cordon de cette exposition réalisée par un des plus grands artistes vivants français. Apres Damien Hirst ou Mark Queen, la lumière est aujourd’hui sur l’œuvre de Pasqua, mis à l’honneur par..

EDITO TECHNICANNES #8 : LES PRÉDATRICES

Sofia Coppola reprend un manifeste pervers de 1971 (avec Clint Eastwood en toyboy martyrisé) et le ramène à son cinéma de jeunes filles recluses, vagues et ennuyées. Les Proies ou la proie ? That is the question. La langue anglaise est tellement spécifique qu’on minimise parfois sa part – son potentiel – d’ambigüité. Comme The Last Jedi, The Beguiled est un titre qui ne dit pas son nombre. Singulier ou pluriel..