Technikart

Vous êtes ici : Home Archives Chaussure à son pied

Chaussure à son pied

Technikart numéro 58La vidéo est projetée dans ce qui ressemble à une décharge de voitures.
 
On y voit trois sublimes créatures dans des robes-combinaisons de Formule 1 grimper sur un podium. L'image est ralentie, ponctuée par un rythme électro minimal. Les regards se toisent derrière l'écran des Ray-Ban, les déhanchés sont excessifs, le champagne gicle sur leur visage. Sylvie Fleury continue avec humour à mélanger les genres, à questionner ces mondes de la mode ou de la bagnole où le look constitue une fin en soi. Depuis ses premiers «shopping bags» Chanel, Gucci, etc. qu'elle installa il y a dix ans dans les murs blancs d'un centre d'art, le rapprochement entre l'art et la mode a fait des émules jusqu'à envahir complètement les vitrines des enseignes de luxe. Comme d'habitude, Sylvie Fleury ne critique pas, elle déplace simplement les choses de leur contexte. Le magasin de pompes Prada qu'elle a reconstitué à Grenoble —celui-là même photographié par Andreas Gursky— pour l'exposition «Identity Pain Astral Projection» en est l'exemple type. Accusée trop souvent d'ajouter de la fascination à ce qui était déjà du fétichisme, l'artiste tente depuis peu de montrer un autre aspect de son travail. Salle de relaxation, bibliothèque de naturothérapie, salle de chromothérapie, tout un arsenal zen a été déployé dans l'enceinte du centre d'art. Passé le moment d'amusement à calculer l'aura de ses chakras, le visiteur se demandera si l'artiste ne cède pas trop facilement à un effet de mode. Une chose est sûre: on n'est pas sorti de l'auberge new age. Jusqu'au 6 janvier.
 
Le Magasin. 155 cours Berriat, 38000 Grenoble. Tél: 04 76 21 95 84.