Grand Seigneur 

Le magazine qui ne se refuse rien
By Technikart

 Technikart Conseil 

Technikart Conseil agence
conseil et événement

 Mademoiselle 

Technikart Mademoiselle
"The Now is Forever issue"

 Magazine Trax 

Le magazine des musiques
électroniques

Vincent Malone, l'homme qui répond aux spams

Mercredi 13 novembre, à la librairie l'Arbre à Lettres, rencontre avec l'homme qui répondait aux spams africains et en a fait un top livre: «les Milliards de dollars de Léon Robillard».

On a trouvé plus barge que Docteur Jekyll et Mister Hyde. Et il est français. D'un côté, il y a Vincent Malone – de son vrai nom Vincent Barrès –, 54 ans, très sérieux vice-président et directeur de création de l'agence de pub BETC. De l'autre, je vous présente Vincent Malone – sous le pseudonyme du «Roi des papas» –, auteur de quelques tubes pour enfants parmi lesquels le hit scato Merdocu et signataire d'un album de reprises à la trompette (Come As you Are, Voyage Voyage...). Enfin, voici Vincent Malone (toujours lui), écrivain – peut-être sa facette la plus gravos.
Les amateurs de littérature pour kids ont eu vent de la dinguerie de l'énergumène (lisez Kiki fait caca) mais les grands ont eux aussi droit à leurs ouvrages laissant augurer d'une consommation abusive de Nesquik. Vincent Malone est en effet l'auteur d'un livre-culte: le Perche à l'aube du troisième millénaire, fendard recueil de photos légendées collectées pendant des années dans un hebdomadaire normand: méchoui des anciens d'Algérie, concours de salaisons ou de gros poissons, loto communal, départ en retraite d'un facteur et autres spectacles à la maison de retraite. L'olibrius pouvait-il se surpasser ? Evidemment. L'objet du délire s'intitule les Milliards de dollars de Léon Robillard.

Spams sénégalais
Vous aussi, vous recevez des spams à l'orthographe approximative et à la grammaire farfelue signés par des notaires sénégalais ou des héritiers de Sierra Leone ? Malone, lui, les lit scrupuleusement, et les adore. «Les spams sont un hommage croisé à la littérature et au pomme C/pomme V», analyse-t-il. Le bougre a alors décidé de donner suite à ces longs messages explicites, obsédés au final par un virement via Western Union.
«Je n'ose pas répondre à tous les gens qui m'emmerdent vraiment, alors je m'en suis pris à ceux que je savais vulnérables, balance-t-il à la hussarde. Enfin, j'aimerais bien que les personnes "normales" qui m'écrivent prennent autant de peine...» Il s'est ainsi inventé un avatar: Léon Robillard, éleveur de porcs à Saint-Germain-des-Grois.

Délire oulipien
En résulte une vingtaine de correspondances surréalistes entre le vrai-faux ami des cochons et les tout aussi vrais-faux avocats ou naïades amoureuses au bout de deux mails. «J'attendais les réponses comme on attend descadeaux ou des colis des machins qu'on achète sur eBay», reconnaît Malone. On s'esclaffera à ces dialogues délirants où Léon Robillard raconte à peu près n'importe quoi à un interlocuteur incrédule qui personnalise, maladroitement et au mieux, son message-boomerang.
Puis l'ensemble vire au délire oulipien, où l'escroc génial n'est pas celui que l'on croit: en effet, dire que les co-auteurs involontaires ne toucheront même pas un kopeck… Par Western Union ou pas.
«Les Milliards de dollars de Léon Robillard». Versilio. 260 pages. 14,50 €.
Baptiste Liger

Commentaires   

 
0 #1 Un Français à NYC 27-11-2013 05:21
Très bon. Un poète, en effet :)

http://un-francais-a-new-york.blogspot.com/
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Contact

Technikart magazine
Passage du Cheval-blanc
2, rue de la Roquette • 75011 Paris 

Tél: 00 (33)  1 43 14 33 44

Fax: 00 (33) 1 43 14 33 40

 

Abonnement : www.objetculte.com

 

La rédaction Technikart

Publicité

Newsletter