Archives mensuelles: octobre 2016



Faut-il se défoncer plus pour travailler plus ?

Le philosophe italien Maurizio Ferraris dépeint, dans son lumineux Mobilisation Totale (PUF), le tableau d’une société technologique sous haute tension. Et donc en need de la même smart-drug que Eddie Morra (le personnage joué par Bradley Cooper) dans le film Limitless ? Maurizio Ferraris, les « smart drugs » connaissent un grand succès ces derniers temps. Comment expliquer cette quête de dopants pour le cerveau ? Maurizio Ferraris : Justement à..

Nick Valensi tient-il sa revanche sur Albert Hammond Jr. ?

Le beau guitariste des Strokes sort enfin un album à lui. Soutient-il la comparaison avec son confrère ? C’était à l’automne 2006 : contre toute attente, Albert Hammond Jr., chevelu discret, dégainait Yours to Keep, un premier album du tonnerre de Brest. Mélodies, voix, production, tout dépotait. Les pendules étaient remises à l’heure : on pensait jusque-là que Nick Valensi était le guitariste numéro un des Strokes, et Hammond Jr. un faire-valoir bon pour servir..


BETC POP & BETC LUXE dévoilent la nouvelle musique de marque Sofitel, écrite par le duo français « Haute »

BETC Pop & BETC Luxe dévoilent la nouvelle signature musicale de marque de Sofitel Hotels & Resorts, enseigne de luxe du Groupe AccorHotels avec plus de 120 adresses dans 40 pays. Rêverie, création exclusive, s’inspire de la capacité de la marque à mixer culture locale et art de vivre à la française. Le duo HAUTE, interprète de ce titre aux paroles sur-mesure, propose un style musical entre influences américaines et héritage français,..

Mais qu’avons-nous bien pu faire pour mériter PNL ?

Depuis la sortie de leur album Dans la légende, une pluie de louanges s’est abattue sur PNL. Mais est-ce bien raisonnable, messieurs ? En septembre, au moins, on aura bien rigolé. Quel sketch, quand même. La sortie du nouvel album de PNL avait des airs d’ouverture des soldes, avec vague d’hystérie collective et journalistes groupies prêts à griffer quiconque oserait critiquer leurs chouchous. Des chattes sur un toit brûlant. A..

Lafayette, la pop chic mélancolique ?

S’il glisse des clins d’œil à Rohmer ou Jean-Luc Godard, Lafayette n’est pas comme Vincent Delerm qu’un petit cinéphile prétentiard incapable de pondre un morceau potable. Lui voit plus loin que la table basse de son salon. Le ton de ses chansons passe de la mélancolie (« Une fille, un été », « Je perds la boussole », « Décapotable ») à une loufoquerie inattendue (« Automatique », sur un type..

La Sape a-t-elle acquis ses lettres de noblesse ?

Ses fringues flashy sont portées par Ariel Wizman, Antoine de Caunes ou Alain Mabanckou, et il est une véritable star du quartier de Château Rouge : Jocelyn le Bachelor s’affirme comme l’empereur parisien de la Sape. Portrait d’un self-made-man venu du Congo. Un créateur ne saurait, bien sûr, être résumé à une seule pièce, mais elle lui permet parfois d’avoir la reconnaissance, d’être identifié, remarqué, admiré. C’était le 17 mars..

Session live Findspire d’Orouni

Début 2014, Orouni sortait Grand Tour, un superbe album carnet de voyage tiré de ses pérégrinations au quatre coins du globe – Mali, Japon, Thaïlande, Afrique du Sud, Chili, Australie… Sosie juvénile de feu l’acteur Alan Rickman, Orouni pourrait aussi être un cousin de Neil Hannon : même sens de la mélodie que le fondateur de The Divine Comedy, même goût pour les arrangements soignés, même distinction flegmatique à l’anglaise. Que devient Orouni depuis deux..